Revue de presse : un chien qui détecte le cancer, le recyclage de l’aluminium, la sieste et la mémoire et un incinérateur converti en piste de ski

Comme chaque semaine, les bonnes nouvelles pleuvent ! Pour preuve, vous découvrirez un chien capable de détecter les cancers ou encore que la sieste renforce la mémoire. Mais vous verrez aussi que l’on peut skier sur un incinérateur et que la marque Nespresso à de bons chiffres à nous annoncer quant au recyclage de l’aluminium. A écouter ci-dessous.

Bonnes Ondes 68 PAD

Version écrite :

Cela fait longtemps que le recyclage de l’aluminium pose des problèmes. 20 minutes nous indique le chiffre de 50 000 tonnes par an d’emballages ménagers en aluminium avec seulement 32% réutilisés en 2009, alors que l’aluminium est un matériau qui se recycle très bien, quel dommage ! D’où l’intérêt de cette bonne nouvelle : les producteurs de ces emballages se sont alliés à des opérateurs de gestion de déchets et vont nous installer des machines où, comme pour le verre, on pourra jeter les barquettes de cuisson, bouchons, capsules de café et autres. Nespresso, marque particulièrement concernée, voudrait recycler 76% de ses capsules d’ici 2013. C’est un bon début.

What else ? Et bien, que ce n’est pas toujours la peine de se bourrer de café et qu’il vaut mieux parfois faire une bonne sieste pour être efficace. On sait depuis longtemps que le petit ronron dans la journée est bon pour le moral, pour le cœur, la tension, mais des chercheurs allemands de l’université de Lübeck ont été étonnés de constater que c’est aussi excellent pour la mémoire. Ils ont fait visualiser des cartes à des cobayes qui se sont souvenus de 85% de leur contenu après une sieste, contre 60% seulement pour les autres. Voilà une bonne raison pour demander à son patron un petit roupillon car « il fait trop chaud pour travailler ! »

Il y en a qui trouvent « qu’il ne fait jamais trop chaud pour travailler », ce sont les malinois ! Chiens bergers belges particulièrement dévoués et intelligents que l’on utilise de plus en plus pour sauver des vies dans les avalanches ou tremblements de terre ou… pour renifler nos cancers ! Le Parisien Aujourd’hui en France nous fait le portrait d’Aspirant, superbe malinois à qui l’on a appris à reconnaître des échantillons d’urine saine ou cancéreuse. C’est l’urologue Olivier Cussenot qui a eu du flair en demandant cette expérience, car cette faculté extraordinaire permettra de mettre au point des nez électroniques pour détecter les cancers de la prostate grâce à un simple test d’urine. Avec 71500 cancers de la prostate détectés, voilà une innovation au poil !

Finissons avec une petite descente de piste noire sur un…. incinérateur ! Idée séduisante des agences d’architecture BIG et Realities United qui ont gagné un concours pour rendre l’usine d’incinération d’Amager à Copenhague plus récréative. Politiken, repris par Courrier International, explique qu’elle sera recouverte d’un revêtement en plastique capable de retenir la neige sur lequel on installera 3 pistes de ski. Belle intention : transformer nos incinérateurs et autres usines de traitement de déchets en lieux de loisirs pour jouer au ballon ou … un petit planté du bâton.


Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.