Revue de presse : l’interdiction des parabènes et des phtalates, le troc entre entreprises, le sauvetage de la biodiversité et les bienfaits de la douche froide

Au menu des bonnes nouvelles de Yolaine de la Bigne  : l’interdiction des parabènes et des phtalates, le troc entre entreprises, le sauvetage de la biodiversité pour faire des économies et la douche froide pour vivre plus longtemps. A écouter ci-dessous… (3’19)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/05/revue-de-presse-du-6-mai-2011.mp3|titles=revue de presse du 6 mai 2011]

Référence musicale
– « Sous la douche
» –Pierre Lozère




Version écrite de la revue de presse

Bien sûr, à la une de tous les journaux cette semaine le vote surprise à l’Assemblée pour interdire les phtalates et le parabène, substances toxiques, cancérigènes et perturbatrices du système endocrinien. Restons prudents car il faut encore que le Sénat adopte ce projet de loi dont les conséquences économiques sont considérables. Croisons donc les doigts et en attendant, réjouissons nous d’accueillir sur le web un nouveau site, b2ben-trade, qui propose un concept nouveau et malin en ces temps de crise : le troc entre entreprises. Le principe est le même que pour une vente mais sans tractation financière : on échange un stock d’imprimantes contre une campagne de communication, du coaching contre des places en crèche. On peut déjà parier sur le succès de cette idée dans l’air du temps.

Dans l’air du temps aussi hélas, la fragilité de la biodiversité. Pour tenter de convaincre les citoyens, l’Union Européenne a décidé d’argumenter sur ses avantages économiques. Si le public n’est pas sensible à la disparition des petits oiseaux, expliquons-lui tous les services qu’ils nous rendent. Car toute notre vie est basée sur la nature, même le pétrole est d’origine naturelle, nous rappelle le site zegreenweb! De l’air que nous respirons à la terre qui nous nourrit en passant par les animaux, tous ces écosystèmes nous sont indispensables et leurs pertes est évaluée selon une étude de The Economics of Ecosystem and Biodiversity) à 50 milliards d’euros annuels. L’UE va donc lancer une grande campagne de sensibilisation continentale pour convaincre notamment les entrepreneurs de l’urgence du problème si nous ne voulons pas nous prendre une bonne douche froide.

Et justement, côté douche, voilà un nouvel argument pour arrêter de prendre des bains chauds qui gaspillent l’eau : rien ne serait meilleur que la douche froide pour maigrir, avoir le moral et vivre longtemps. C’est ce qu’explique le docteur Frédéric Saldmann dans son dernier ouvrage « La Vie et le temps, les nouveaux boucliers anti-âge » (éd. Flammarion). Maigrir grâce à une douche ? Nos bourrelets sont composés de deux sortes de graisses : la blanche et la brune. Or cette dernière produit de la chaleur et fond quand il fait froid. D’après le docteur Saldmann on perd 100 à 200 calories en 2-3 minutes sous un jeu d’eau à 20°. Alors bien sûr, pas de panique, allez-y doucement : douche chaude puis progressivement tiède en commençant par les jambes pour finir par l’extase du froid. L’extase ? Un autre docteur, le professeur Shevchuk aux USA a en effet démontré que 5 minutes de douche froide provoque un afflux électrique dans le cerveau qui sécrète les fameux endorphines qui ont un effet antidépresseur, explique le Parisien Aujourd’hui en France. Cela diminue donc la fatigue, le stress et la dépression. D’autres études sur des animaux ont aussi démontré que la douche booste le système immunitaire et permet de vire plus longtemps. C’est le fameux dicton « le froid ça conserve » ! Allez on se jette à l’eau ?


Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.