Revue de presse : Les Français et le travail, une chaise de taï-chi et un pacemaker naturel

Une nouvelle année qui nous apporte son lot d’innovations comme cette chaise unique en son genre développée pour le taï-chi en entreprise. S’en suivent un sondage sur les Français et le travail à l’encontre des idées reçues et le premier pacemaker naturel. Sans oublier les 1001 vertus des bananes. A écouter ci-dessous.

Bonnes Ondes 64 PAD

Version écrite

Quel bonheur de vous retrouver ! Mille vœux de bonheur et de douceur  pour cette année 2011 qui commence avec, comme chaque année, une foultitude de bonnes intentions du genre, je vais faire du sport et avoir une vie saine. Et si vous faisiez du Taï Chi ? Cette gymnastique chinoise physique et mentale, particulièrement adaptée à nos vies agitées pour apprendre à respirer, à favoriser la circulation et à mieux connaître son corps. Au point que le jeune designer Yuan Yuan, étudiant à l’ESAD de Reims a créé une drôle de chaise, la « Taï Chi Chair », à regarder sur le site trendsnow.net, dont les formes bizarres ont été étudiées pour allier les gestes du quotidien avec ceux du Taï Chi. Par exemple, pour travailler sur son ordinateur tout en respirant calmement avec un dos droit, des jambes détendues etc, un joli travail dans le cadre d’un projet sur le bien-être en entreprise, vaste sujet !!!

Et justement parlons-en du travail. Grèves, 35 heures, critiques du patron…. Tout  donne l’impression que les français n’aiment pas leur boulot. Faux ! Répond le magazine Le Pèlerin dans un sondage réalisé par la Sofres qui montre que 8 Français sur 10 vont au travail avec plaisir et qu’un tiers d’entre eux estiment que  c’est « un moyen d’épanouissement personnel ». Les plus heureux sont les commerçants, les artisans et les chefs d’entreprise. Leurs motivations ? Tout d’abord l’’intérêt de leur fonctions puis la rémunération, la sécurité de l’emploi, enfin l’ambiance et les relations avec les collègues. Un sondage qui va nuancer celui dont on a parlé cette semaine sur le pessimisme des français.

Parmi ceux qui adorent leur travail, il y a les chercheurs, toujours passionnés par leur mission. Comme Jorge Reynolds, un chercheur colombien qui vient de réussir une grande première que nous explique Métro : équiper un homme du premier pacemaker naturel, c’est-à-dire, directement imité sur le système cardiaque des baleines qui est particulièrement performant. Merci Dame Nature, une fois de plus, de nous aider. Elle qui déjà nous nourrit avec de si bons produits comme par exemple les bananes. Mais la chimiste brésilienne Milena Boniolo s’agace de voir chaque jour des milliers de peaux de bananes jetées, souvent n’importe où, quitte à faire glisser les passants, oups !   L’idée de Milena ? Les réduire en poudre explique le site zegreenweb.com car cette poudre permet de nettoyer les eaux polluées. Pourquoi ? Parce que les molécules des peaux de bananes sont négativement chargées. Et celles des matériaux polluants, comme les métaux lourds, présents dans l’eau sale, sont, elles,  positivement chargées. Or, les contraires s’attirent. Ce procédé permet d’obtenir une eau quasiment pure. Le système est génial, pas cher, écologique et facile à appliquer. Sachez que les peaux de bananes offrent plein d’autres avantages, comme pas exemple, de servir de cirage naturel en frottant vos chaussures avec l’intérieur de la peau puis en faisant briller avec un chiffon. Vite vite, des bananes

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.