Revue de presse : le plastique issu des végétaux, les premiers hôpitaux certifiés HQE et les repas bio à l’école

Au menu des bonnes nouvelles de Yolaine de la Bigne  : le plastique fabriqué à partir de végétaux, les premiers hôpitaux certifiés HQE et une opération pilote dans des écoles parisiennes pour servir des repas biologiques. A écouter ci-dessous… (3’14)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/05/revue-de-presse-du-13-mai-2011.mp3|titles=revue de presse du 13 mai 2011]

Références musicales
– « Le plastique c’est fantatique
» – Elmer food beat
– « La Cantine » – Carlos



Version écrite de la revue de presse

Le plastique, révolution du progrès, est devenu une des plaies des temps modernes mais heureusement, de formidables avancées sont en train de changer la donne, comme l’explique Le Parisien Aujourd’hui en France. Comment ? Grâce au plastique fabriqué à partir de végétaux, à base de canne à sucre, par exemple, pour les bouteilles Volvic ou celles de Coca-Cola, les flacons d’Actimel, les bidons de liquide d’entretien Ecover, les sacs-poubelles d’Alfapac…. et bientôt, peut-être, des pièces automobiles que Toyota est en train de tester. S’il n’est pas biodégradable, ce matériau d’avenir est recyclable et peut se réutiliser jusqu’à 50 fois. D’autres plastiques sont créés avec du maïs, de la pomme de terre, de la betterave ou, plus original encore, du bois. Bref, le plastique à base de pétrole fera bientôt partie du passé, tout comme certains refrains.

Autre domaine en progrès : l’hôpital. C’est d’autant plus important que la pollution a des conséquences sur la santé, provoquant de l’asthme par exemple ou des maladies cardiovasculaires. Sans oublier que ce sont de gros consommateurs d’énergie. D’où l’apparition des premiers hôpitaux certifiés HQE, Haute Qualité Environnementale, comme celui d’Alès, projet pilote qui va être suivi par d’autres inaugurations à Evry ou à Gonesse. C’est comment un hôpital écolo? Il a un toit végétal pour rafraîchir les pièces l’été, se chauffe l’hiver au bois venant des forêts gérées de la région, les lumières des chambres s’éteignent quand elles sont vident grâce au détecteur de présence etc. Rien de révolutionnaire me direz-vous mais, comme nous le rappelle le site futura-sciences, avec plus de 17 000 bâtiments concernés, cela représente une sacrée économie d’énergie !

Dans les écoles aussi c’est quand ils veulent pour que ça avance ! En écologie elles ne sont pas bien notées, peuvent mieux faire ! Mais ça commence à progresser, enfin ! Grâce à Elisabeth Laville, fondatrice du cabinet Utopies et collaboratrice du magazine NEOPLANETE dans lequel elle écrit les pages « Mes courses pour la planète ». Elle a démarré, nous explique Le Monde,  une opération pilote dans 9 écoles parisiennes, avec le prestataire RGC restauration. On y sert des repas à 90 % biologiques. Le problème principal était le prix : ce sera trop cher qu’ils disaient ! Elisabeth Laville ne s’est pas laissée démonter, c’est mal la connaître, et a fait baisser les coûts grâce à un repas végétarien chaque semaine (moins onéreux qu’un repas avec de la viande) et en économisant les déchets. On sait que 40% de ce qui est proposé en cantine est jeté, ce qui est scandaleux. On a donc mis en place une réunion téléphonique hebdomadaire pour savoir ce que les enfants aiment. Du coup, on ne leur propose que des plats qu’ils mangent avec plaisir et on arrête ceux qui leur fait pousser des « beurk c’est pas bon » ! Maintenant, ils vont chantent le cantique des cantines !


Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.