Revue de presse : la pollution lumineuse, la relation homme-chien et des engrais révolutionnaires

On le savait déjà, mais maintenant, c’est confirmé ! Les chiens nous rendent heureux ! Mais, nous apprendrons aussi dans cette revue de presse qu’une nouvelle « réserve d’obscurité » vient d’être inaugurée en Slovaquie. Enfin, nous verrons un insecticide et un fertilisant naturels, différents mais tout autant efficaces. A découvrir ci-dessous.

Bonnes Ondes 65 PAD

Source : Wikimédia Common

Version écrite

Nous cherchons tous le bonheur, mais pas toujours au bon endroit : inutile de faire les soldes pour être heureux nous rappelle le site wamiz.com, mieux vaut avoir un chien. On sait depuis longtemps que les animaux de compagnie nous apportent mille délices, mais des chercheurs de l’université de Jakarta viennent de démontrer que «l’animal de compagnie permet aux gens de se responsabiliser et améliore leur aptitude à prendre soin de l’autre, ce qui augmente leur sentiment de bien-être». Grâce à lui, nous nous sentons utile et il nous donne l’impression d’être réconforté, en sécurité. Le chien s’avère aussi un antidépresseur très efficace. Son instinct lui permet de sentir nos hormones et de déceler notre état d’esprit. Donc, comme dit le proverbe : « Abondance de chiens ne nuit pas » ! car il a encore d’autres qualités : il réduit la pression artérielle et fait baisser le taux de cholestérol, bref d’après ces chercheurs, il nous permettrait de gagner en moyenne 1 an d’espérance de vie. Trop beau, au fait, z’avez pas vu Mirza ?

Et tandis que vous promenez votre chien chéri, vous pouvez admirer le paysage et les étoiles…. Quant on les voit ! La pollution lumineuse et nos excès d’éclairage mettent en danger la survie des espèces nocturnes, la qualité de notre sommeil et l’inspiration de nos poètes qui clament des vers sous la lune. Bonne nouvelle : la première réserve d’obscurité slovaque a vu le jour dans le parc Poloniny, à l’extrême nord-est de la Slovaquie, à la frontière Polonaise et Ukrainienne, précise bulletins-electroniques.com. Le but ? Préserver la nuit naturelle dans un environnement déjà protégé avec des forêts classées au patrimoine mondiale de l’UNESCO. L’idée aussi, est de sensibiliser le public sur la pollution lumineuse et ses conséquences.

Revenir à des réflexes plus naturels, c’est vraiment un projet partagé d’un bout à l’autre de la planète. De leur côté, les vietnamiens ont mis au point un insecticide formidable, un mélange de piment, d’ail, d’oignon, de gingembre que l’on met dans un pulvérisateur pour en asperger les plantes. Inoffensif pour la nature et les humains, très économique, particulièrement efficace, il a été inventé par le Dc Ding Huong de l’université d’agriculture et de sylviculture de Hué qui explique : « l’idée d’utiliser des pesticides d’origine végétale n’est pas nouvelle. D’autres pays ont adopté ces méthodes depuis longtemps déjà. Mais on a tellement eu recours aux produits chimiques pour assurer un développement aussi rapide que rentable, qu’on a progressivement oublié les techniques traditionnelles. ». Excellent message, faites passer !

Finissons avec un autre fertilisant naturel à base de feuilles coca ! Un projet stupéfiant du gouvernement bolivien dont les premiers essais ont eu lieu dans la ville de Coritipa, au nord-est de La Paz. Les résultats sont excellents, annonce 20 minutes ! Cet engrais, composé de feuilles de coca, fumier de poules, déchets organiques et feuilles de légumineuses, devrait être utilisé prochainement dans les jardins et dans les espaces verts des villes de Coripata et Shinaota. Une bonne façon de protéger la nature, de couper l’herbe sous les pieds des narcotrafiquants et d’offrir une bonne dose d’optimisme pour l’avenir en Bolivie.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.