Restos du cœur : le non-alimentaire en renfort

1320Il est toujours difficile pour les personnes dans le besoin d’accepter que l’on porte de l’aide et encore moins facile de venir se présenter aux locaux des Restos du cœur pour demander de la nourriture. C’est pour cela que l’association produit un travail de fond pour repérer les personnes dans le besoin mais non-inscrites au Restos. François Gau-Segonzac, responsable des Restos du cœur de Malakoff revient sur le système de repérage mis en place. (0’54)

 

Les Restos du Coeur 2

 

Les Restos en chiffres (2012-2013) :

– 85 – Comme le nombre de centres Resto bébé du cœur.

– 2 069 – Comme le nombre de centres et annexes.

– 34 000 – Comme le nombre de bébés de moins de 12 mois aidés.

– 556 300 – Comme le nombre de donateurs.

– 960 000 – Comme le nombre de personne accueillies.

– 83 800 000 – Comme le montant en euros des dons et legs.

-130 000 000 – Comme le nombre de repas servis

 

Les Restos du cœur n’ont jamais assez d’aide, si vous souhaitez apporter la votre, qu’importe sa nature, une seule adresse : https://dons.restosducoeur.org

Et pour connaitre l’ensemble des actions des Restos du cœur : http://www.restosducoeur.org/content/aide-alimentaire

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Suite à l'obtention de son DUT dans le commerce en 2008, il prend une année sabbatique qui l’emmène sur les routes des Etats-Unis, de l'Angleterre et de l'Italie. Après une courte carrière dans le commerce il décide de changer de voie et entame des études de journalisme radio à Paris.