Restos du cœur : le non-alimentaire en renfort

Logo Restos GrandLes Restos du cœur viennent d’entamer leur 29ème saison depuis leur création en 1985 par l’humoriste Coluche. Avec désormais 10 antennes nationales, 119 associations départementales et 66 000 bénévoles, l’action de notoriété publique continue de s’étendre en France et à travers les frontières puisque la Restos sont désormais présents en Belgique et en Allemagne. Dans l’Hexagone, si l’association est connue pour la distribution de vivres, elle se diversifie en faisant du non-alimentaire. Rencontre avec François Gau-Segonzac, responsable de l’association des Restos du cœur de Malakoff, qui nous en dit plus sur cette diversification. 

 

DSC_0372 (2)Créé pour apporter une aide alimentaire aux personnes les plus démunies, les Restos du cœur s’attellent aujourd’hui à fournir une aide supplémentaire aux bénéficiaires. Hébergement d’urgence, logement, insertion socio-professionnel, culture, loisirs, micro-crédit, accès au droit et santé, François Gau-Segonzac, responsable des Restos de Malakoff, nous explique en détail les actions non-alimentaires mises en place par l’association (lancement : Ashley Tola). (1’16)

 

Les Restos du Coeur 1

 

En Page 2, retrouvez quels sont les moyens mis en oeuvre par les Restos du cœur pour identifier les personnes dans le besoin. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Suite à l'obtention de son DUT dans le commerce en 2008, il prend une année sabbatique qui l’emmène sur les routes des Etats-Unis, de l'Angleterre et de l'Italie. Après une courte carrière dans le commerce il décide de changer de voie et entame des études de journalisme radio à Paris.