Abattage rituel :

Quelle est la vraie place des animaux en Islam ?

Alors que les méthodes actuelles de l’abattage rituel Halal font débat, que prône véritablement la position de l’Islam par rapport au bien-être animal ? Les musulmans doivent-ils refuser l’étourdissement des bêtes ? En cette période de ramadan, nous vous recommandons de lire la traduction française de l’ouvrage Les Animaux en islam (Animals in islam), par l’imam britannique Al-Hafiz B. A. Masri. En attendant, écoutez l’interview de Sébastien Sarméjeanne, le traducteur de cet ouvrage qui aborde aussi la question de la chasse, de la corrida, de l’expérimentation animale… à découvrir la semaine prochaine dans une seconde partie.

Qu’est-ce qui a poussé cet Imam, ancien co-redacteur en cher du magazine islamique « The Islamic Review », à écrire sur la place des animaux en terre d’Islam ? Comment les textes de l’Islam peuvent-ils justifier les actes de cruauté envers les bêtes ?

Parlons de l’ « abattage rituel » qui fait polémique. Quelles sont les réelles méthodes de la mise à mort (orienté vers la Mecque ou pas…) et surtout, et tient-t-elle compte de la douleur de l’animal après l’égorgement ? Contrairement à ce qui se fait actuellement dans de nombreux abattoirs, l’étourdissement n’est pas proscrit par l’Islam alors pourquoi n’est-il pas appliqué ?


Quel est le rôle de l’invocation du nom de Dieu dans la mise à mort ? Est-ce que c’est licite de manger de la chair d’un animal abattu par un chrétien ou un juif quand est musulman ?

Quelles ont été les difficultés de la traduction du livre « Les animaux en Islam », écrit par Al Hafiz B.A Masri, placée sous le contrôle scientifique de Malek Chebel ? Ce dernier est anthropologue des religions et psychanalystes, connu pour sa nouvelle traduction du Coran et qui dans son dernier livre explique les dérives du monde arabo-musulman actuel.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.