Quelle époque éthique ! Silence, faites du bruit !

L’homme a-t-il besoin de silence pour se sentir bien, se concentrer, réfléchir ? A priori, nous en sommes persuadés. Sauf en Corée du Sud où un nouveau marché émerge, celui du « bruit blanc ».

Pixabay Libre de droit

Version écrite de la chronique

Encore une nouvelle invention commerciale allez-vous dire, encore beaucoup de bruit pour rien sauf enrichir quelques petits malins ? L’affaire paraît surtout souligner une nouvelle caractéristique de l’homme moderne car de plus en plus d’étudiants ne parviennent pas à travailler s’ils n’entendent pas une sorte de brouhaha, un peu le bruit des conversations au loin que vous entendez dans un café… Voilà ce genre de brouhaha. Et en effet ce nouveau phénomène nommé « Bruit blanc » est confirmé par des études scientifiques. Le Journal of Consumer Research de l’université de Chicago aux Etats-Unis a publié d’ailleurs un article expliquant que le bruit blanc, réglé entre 50 et 70 décibels, était beaucoup plus efficace que le silence pour travailler, qu’il améliorait la concentration de 47%, la mémorisation de 9% et faisait baisser le stress de 27%.

Les raisons ? Ce bruit blanc composé de sons répétitifs, conversation, pluie, vagues, vent, etc peut être rassurant, dissiper le sentiment de solitude, de vide que l’on peut éprouver quand on travaille enfermé dans sa chambre. Et du coup, apaiser, aider à mieux se concentrer. L’homme contemporain, ce citadin élevé à la télévision permanente, deviendrait-il angoissé par le silence ? C’est ce que semble indiquer cette nouvelle tendance à l’origine d’un marché émergent avec des applications pour mobiles que l’on télécharge pour écouter des bruits de bistrots. L’une d’elle, explique the Daily Hankook, repris par Courrier International, est même conçu pour les bébés qui seraient plus calmes en entendant un fond sonore mêlant aspirateurs, télé, mixer de cuisine, etc. A Séoul, certaines salles de travail ont même acquis un appareil pour émettre un bruit blanc dans une zone dite « de concentration ». Encore une nouvelle piste pour nous aider à nous concentrer. A moins que ce ne soit un faux bruit…

Pendant 13 ans, Yolaine a signé la chronique « Quelle Epoque Épique » tous les jours sur France Info. Aujourd’hui, elle s’adapte à l’ère du temps et revient avec « Quelle Epoque Ethique », tous les mercredis sur Néoplanète !

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.