Publireportage Clarins : le respect de la terre et des populations locales

En septembre et en octobre, NEOPLANETE vous propose de découvrir la marque de produits de beauté Clarins, à travers son engagement pour l’environnement et le développement durable.

Chez Clarins, lorsque l’on parle de plantes, on parle aussi de savoir-faire. De nombreuses plantes sauvages utilisées en cosmétique sont ramassées par des populations aux quatre coins du globe. De l’Australie à l’île de Madagascar, les secrets de ces plantes sont bien souvent transmis à l’oral et ont tendance à se perdre. Heureusement, des spécialistes comme Jean-Pierre Nicolas sont là. Botaniste chez Clarins et fondateur de l’association « Jardins du monde », ce passionné parcourt le monde à la rencontre des populations locales pour préserver et réhabiliter ces trésors en voie de disparition. Une quête récompensée par le prix ClarinsMen Environnement en 2004. Ecoutez son interview, aux côtés de Christian Courtin Clarins, président du conseil de surveillance du groupe Clarins.

CLARINS juin 1 – Jean Pierre Nicolas – Respect de la terre et des gens qui y habitent PAD

  • Légendes Photos
    1 – Jean-Pierre Nicolas : Botaniste chez Clarins et fondateur de l’association « Jardins du Monde »
    2 – Christian Courtin Clarins, président du conseil de surveillance de Clarins dans une plantation de katafray à Madagascar 
    3 – Jean-Pierre Nicolas dans une plantation de katafray à  Madagascar en 2008
    4 –  La katafray
    5 – Un jardin pédagogique à Madagascar
    6 – Résultat des plantes sauvages : la gamme désaltérante

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de Jardin du monde

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.