Chronique sponsorisée :

Pourquoi tout roule pour le plastique

Le plastique ne cesse d’être au cœur de l’innovation et n’est pas prêt d’être relégué au second plan, surtout pour nos voitures. Explications avec Patrick Findeling qui dirige Plastivaloire, leader européen de la plasturgie qui intervient principalement dans l’automobile, le multimédia et l’industrie électrique. 

Passion plastique avec la Fédération de la plasturgie et des composites 

hands-68918_6401 (Copier)

Quels sont ces thermoplastiques, matériaux à base de polymère recyclables, que l’on trouve dans l’automobile et l’aéronautique ? Quels sont leurs atouts ?

A quoi ressemblent les matériaux du futur pour alléger les pièces automobiles ? Comment faire pour qu’une matière recyclée présente les mêmes caractéristiques qu’une matière 100 % vierge ? Ecoutez Patrick Findeling qui nous dit pourquoi les matières biosourcées ne sont pas forcément développées et comment être à la pointe de l’innovation.

Dans la mesure où les voitures doivent émettre de moins en moins de CO2, le plastique a encore de beaux jours devant lui en s’insérant de plus en plus dans nos voitures ce qui ravit les Européens, à la pointe de la technologie d’injection, écoutez… Comment faire pour que le plastique recyclé soit compatible avec le luxe automobile ?

Le groupe Plastivaloire (Plastiques du Val de Loire) est l’un des tous premiers fabricants européens de pièces plastiques complexes destinées aux produits de grande consommation. Depuis la création par Charles Findeling en 1963, la petite entreprise d’injection plastique n’a pas connu la crise à Langeais. Pour son fils qui est à la tête de Plastivaloire depuis 1985, tout est une question de stratégie industrielle et de R&D, écoutez…

Patrick Findeling - Pdg de Plastivaloire
Patrick Findeling – Pdg de Plastivaloire

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.