Biodiversité :

Un ours polaire peut-il être heureux dans un parc zoologique en France ?

Brice Lefaux credit M2ACarnet rose au Parc zoologique et botanique de Mulhouse qui accueille un ourson polaire. Il s’agit de la deuxième naissance d’un de ces animaux classé « Vulnérable » par l’UICN (Union  internationale   pour   la   conservation   de   la   nature) en France ces vingt dernières années. Un évènement qui veut illustrer l’engagement du parc en faveur de la conservation ex situ d’espèces menacées.

L’occasion de voir avec son directeur, le docteur-vétérinaire Brice Lefaux, comment cet animal peut trouver son bonheur loin de la banquise et de son milieu naturel.

Sesi et Vick, les heureux parents de l'ourson , crédit Dominique Villiseck
Sesi et Vick, les heureux parents de l’ourson Crédit Dominique Villiseck

Comment assurer le confort d’un ours polaire, d’un singe dans un parc zoologique ?

Vétuste, datant de 1974, l’enclos des ours polaires a été réaménagé avec l’espace Grand Nord il y a 3 ans. Alors comment faire en sorte qu’un de ces gigantesques animaux terrestres, ou encore un singe, puisse s’y sentir bien ? Pour Brice Lafaux, ce n’est pas une question de taille mais de choix que ce soit pour l’habitat (comme ça peut être entre une volière ou l’herbe pour les singes), la diversité de l’environnement (enclos dans l’eau ou caché pour l’ours polaire par exemple), écoutez :

Animaux menacés : quel est le rôle d’un parc zoologique ?

Fini le marchandage. Nombreux sont les parcs zoologiques, du moins en France, qui ont fait des efforts ces dernières années pour améliorer des conditions de vie de ses pensionnaires en favorisant en autres la reproduction. Comment alors améliorer le comportement naturel de ces « êtres sensibles » ? De quelle manière la souffrance animale peut-elle être prise en compte ?

Un ourson ambassadeur

L’ours polaire fait   l’objet   d’un   EEP,   Programme   d’élevage  européen,   auquel   participe   le   Parc   zoologique   &  botanique   de   Mulhouse. Pour vous sensibiliser au changement climatique et à la destruction des habitats naturels de la faune arctique, celui-ci vous propose de choisir, via le site internet du Parc et la page Facebook, le prénom du petit ourson. Seule condition : prendre trois engagements en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. A vous de jouer !

Photo Brice Lefaux Crédit photo M2A

 l’ourson et sa maman dans la tanière de maternité du parc zoologique de Mulhouse
L’ourson et sa maman dans la tanière de maternité du parc zoologique de Mulhouse
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.