Santé :

Orthorexie, nouvelle maladie ?

On ne compte plus le nombre de régimes présents dans les magazines et les sites internet ! Il faut manger mieux, bouger plus, éviter les aliments trop gras, trop salés, trop sucrés… Des informations contradictoires s’accumulent et finalement, il est difficile de savoir comment manger « normalement ». Pire, des troubles alimentaires se développent chez certaines personnes, comme l’orthorexie, une nouvelle pathologie encore mal diagnostiquée.

cocktail-725578_1280
Pixabay

Yolaine de la Bigne reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 ! 

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique :

On parle sans cesse de nouveaux régimes, de sans gluten ou autre… au point de développer de nouvelles maladies dont l’orthorexie, qu’est-ce-que c’est ?

Dans les pays pauvres, on est obsédé par l’idée de manger suffisamment, dans nos pays riches nous sommes obsédés par l’idée de manger correctement. Et plus les problèmes environnementaux font jour, plus la mode est aux régimes « sans » : sans sel, sans gluten, sans sucre, sans viande, sans produit laitier …. Cela crée de nouveaux marchés, souvent juteux, comme celui du sans gluten, mais cela crée aussi des angoisses qui peuvent tourner au trouble psychologique… Comme l’orthorexie, ce nouveau trouble du comportement alimentaire qui consiste à être obsédé par une nourriture saine pour être en bonne santé, au point d’en devenir malade !

C’est un trouble comme celui des anorexiques et des boulimiques ?

La différence c’est que le problème ne vient pas de la quantité de nourriture absorbée mais de sa qualité. Ce trouble touche surtout des adultes, particulièrement des femmes et des sportifs pour qui manger c’est se soigner et chaque aliment doit être un « alicament ». Ils vont donc privilégier les alicaments naturels comme les choux, l’oignon, le raisin, le chocolat noiret les alicaments industriels, comme le beurre enrichi en oméga-3 ou les yaourts à boire qui renferment deux fois plus de ferments que les yaourts traditionnels.

Ce sont des gens sans doute un peu maniaques, mais peut-on dire qu’ils sont réellement malades ?

Oui parce qu’ils passent des heures à réfléchir à comment éviter les additifs, conservateurs, colorants etc et de nos jours c’est le parcours du combattant ! Du coup, ce qui est un plaisir devient une souffrance car pour eux, les aliments sont devenus des poisons. Ce genre de trouble arrive souvent petit à petit sans qu’on en prenne réellement conscience, et en général, on finit par s’éloigner de ses amis et de sa famille, tous ces gens qui, eux, continuent de « s’empoisonner». Pour savoir si on est juste un peu tatillon sur la bonne soupe ou si on est orthorexique, il existe le test de Bratman avec 10 questions. Du genre « Passez-vous plus de 3h par jour à penser à votre régime alimentaire ? ». Si vous répondez 4-5 fois, oui, mieux vaut voir un médecin pour adopter un régime moins contraignant et pouvoir manger un millefeuille ou une crème au caramel sans en faire tout un fromage !

Cette chronique a été diffusée le 14 octobre sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique. 585

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !