Olivier Roellinger, le chef et la mer

Récompenser une jeune génération de chefs talentueux et responsables, c’est le but de la quatrième édition du Concours Olivier Roellinger « Pour la préservation des ressources de la mer ! » La remise des prix a eu lieu à Paris, le 8 avril 2015, au siège de l’Unesco à Paris. Cofondé par SeaWeb Europe et Ferrandi Paris, en partenariat avec le Lycée Hôtelier de Dinard et l’association Relais et Châteaux, ce concours vise à sensibiliser les futures générations de chefs et les jeunes professionnels de la restauration à la fragilité des ressources halieutiques et au rôle qu’ils peuvent jouer au  sein de la filière. Nous avons rencontré son initiateur Olivier Roellinger, chef renommé mais surtout engagé ! 

Olivier Roellinger / DR
Olivier Roellinger / DR

Pour Olivier Roellinger, ancien chef 3 étoiles, il est tout à fait possible en cuisine de faire bon pour le palais et bon pour la planète, le garde-manger de l’humanité. C’est ce que veut montrer ce concours, qui, à la grande surprise de notre chef, a immédiatement séduit les plus jeunes professionnels… 

On a demandé à Olivier Roellinger ce que c’était pour être aujourd’hui un chef cuisinier responsable et si la France était un modèle dans la gastronomie « responsable » ou si nous n’étions pas un peu à la traîne… Cette obsession de bien manger fait elle partie de notre ADN de français et quel est notre positionnement par rapport aux autres cultures ?

Certaines espèces de poissons se raréfient, comme le bar, au point qu’elles deviennent interdites à la pêche. A quoi cela est dû et connait-on des solutions durables pour éviter la destruction de la population des océans ? Petite analyse d’Olivier Roellinger du rapport entre l’homme et la mer.

Nous n’avons pas pu résister à l’envie de demander à Olivier Roellinger un conseil cuisine sur le thème de la mer. La réponse lui semble évidente…

On a tendance à croire que l’écologie est une question de politique. A l’approche de la COP21 on peut se demander si ceux qui nous gouvernent sont les premiers acteurs de l’environnement. Pour notre chef étoilé Olivier Roellinger, c’est loin d’être le cas…

 

Olivier Roellinger au milieu des participants et des gagnants de cette 4ème édition
Olivier Roellinger au milieu des participants et des gagnants de cette 4ème édition
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Paul Brinio

Né dans le sac à dos de ses parents, cet aspirant journaliste tombe rapidement amoureux de la radio. Après avoir traîné sa barbe et ses cheveux à RFI Bruxelles et dans des rédactions locales, il termine sa formation de journaliste, rejoint l'équipe de Néoplanète en 2015 et continu ses études de géopolitique dans un souci de conquête mondiale.