Quelle époque éthique :

Nos enfants : le lobby de la viande n’en fait qu’une bouchée

Jusqu’au 3 février, dans plus de 1500 écoles primaires, 225 000 écoliers seront éclairés sur la vie du bétail, bœuf et veau uniquement, politiquement correct oblige, à grands renforts de revues bêtifiantes, et de discours à l’avenant… du lobby correct sur la viande, c’est sûr ?

Pixabay
Pixabay

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

On est le 3 octobre et c’est donc à partir d’aujourd’hui que la filière viande investit les cantines scolaires ?

L’opération démarre aujourd’hui et va durer jusqu’au 3 février 2017. Interbev qui est l’association Nationale du Bétail et des Viandes invite les restaurants scolaires à participer à une campagne intitulée « A la ferme et à table avec les Jolipré », charmants personnages destinés à séduire les écoliers. « Une façon ludique de sensibiliser les enfants et leurs parents à une consommation de qualité et une démarche interactive pour valoriser les écoles servant de la viande française de bœuf et de veau dans les écoles » nous dit le communiqué d’INTERBEV.

C’est une opération de grande ampleur, beaucoup d’écoles sont concernés ?

1500 écoles primaires françaises soit près de 225 000 élèves. On peut s’interroger sur l’éthique de cette démarche car si ça ce n’est pas du lobbying, je ne m’y connais pas ! Nous hurlons quand nous apprenons qu’aux États-Unis, les grands industriels vont porter la bonne parole aux petits mais ça y est, la France s’y met avec des posters dans les cantines, des animateurs avec des chapeaux rigolos (si ! si !), des revues super sympas intitulées « la vie à la ferme » ou « à table avec les Jolipré », autant de « joulis » discours trop mignons et bien loin de la réalité effroyable de la vie ces animaux et de leur mort en abattoir. La ministre de l’éducation nationale approuve-t-elle que nos enfants soient traités comme des consommateurs à qui l’on raconte des histoires pour leur cacher la vérité ? Et nos professeurs, toujours prompts à descendre dans la rue,  que pensent-ils de cette nouvelle forme d’apprentissage ? Qui lève le doigt ? Ben, pas grand monde….

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.