Quelle époque éthique !

Méthane : il y a du gaz dans l’air

La concentration de méthane dans l’atmosphère augmente dangereusement depuis 2007. Une nouvelle alerte sur le climat qu’une étude récente attribue à l’élevage de bovins, exponentiel. Les solutions ? L’huile de lin et bien sûr une réduction significative de notre consommation de viande rouge.

m
Pixabay

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

Selon une étude scientifique récente, on assiste ces dernières années à une véritable explosion de la concentration de méthane dans l’atmosphère. Une nouvelle alerte sur le climat ?

Oui parce que s’il est beaucoup moins présent que le dioxyde de carbone dans notre atmosphère, le méthane est un gaz à effet de serre bien plus puissant puisqu’il piège 28 fois + de chaleur. Et les chiffres de l’Environmental Research Letters repris par Libération sont préoccupants car le méthane, relativement contenu au début des années 2000, connait un emballement inquiétant depuis 2014. On sait que le méthane peut s’échapper des puits de gaz et de pétrole. Mais selon l’étude, l’exploitation de ces énergies fossiles ne représente qu’1/3 de la production de méthane par les hommes : la cause réelle de cette augmentation serait due à l’agriculture à cause de l’augmentation des rizières et de l’élevage. Or les fameux rots des vaches émettent de grandes quantités de méthane.

A-t-on des moyens de lutter contre cette explosion de méthane ?

Marielle Saunois de l’université de Versailles St Quentin en Yvelines et Robert Jackson de l’université de Stanford, les auteurs de l’étude, mettent en avant les solutions : enrichir l’alimentation des vaches avec de l’huile de lin s’avère par exemple. Côté consommateur, on peut s’intéresser aux propositions qui se discutent actuellement au Danemark : le conseil d’éthique du pays proposait en mai dernier au gouvernement d’instaurer une taxe sur la viande de bœuf afin d’en limiter la consommation et participer à la lutte contre le réchauffement climatique… Pas vraiment d’adeptes pour le moment, mais ça reste une piste d’autant que l’on connait maintenant les effets de la surconsommation de viande sur la santé.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.