Logement abordable : le pari gagnant de Lafarge

logoLe groupe français Lafarge – premier cimentier au monde – s’est investi dans de nombreux projets de « logements abordables pour tous » dans 18 pays dont 50% en Afrique. A ce jour, 250.000 personnes ont pu bénéficier de ces programmes qui se créent en partenariat avec les autorités locales, la microfinance, l’aide au développement (AFD, Banque mondiale). L’objectif 2020 est de loger décemment 2 millions de personnes. Alors qu’on construit en terre cuite (au bois) pour 2 milliards d’humains, Lafarge a mis au point une brique compactée mais sans cuisson qui comporte une proportion minime mais variable de ciment. Un tel matériau permet de construire une maison très peu chère (moins de 2.000 euros) et durable pour résister aux intempéries, et avec un mot d’ordre : s’adapter aux réalités locales, y compris celles d’une ville comme Bègles, en France.

Au-Malawi-une-maison-réalisée-en-Durabric-cette-brique-de-terre-crue-à-laquelle-une-part-de-ciment-est-ajoutée-pour-la-rendre-vraiment-durable

Selon Ivan Serclerat, solutions terre-ciment (Centre de recherche Lafarge, Lyon), les solutions terre-ciment permettent de stabiliser l’argile et d’en faire un matériau écologique et plus durable, résistant aux fortes intempéries en Afrique ou en Asie. Elle épargne du CO2 en évitant la cuisson au bois qui pollue et contribue donc à limiter la déforestation.

Il faut d’abord comprendre les besoins spécifiques pour s’adapter à la réalité d’un pays. A écouter page 2 !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.