Obsolescence programmée :

L’occasion, un concept remis à neuf

Nous rentrons tous un peu fauchés de vacances, et ça tombe bien nous allons vous parler du marché de l’occasion, intéressant pour nos finances mais aussi pour la planète.

Yolaine de la Bigne, reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 !

tool-384740_1280

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique : 

Aujourd’hui, des gestes ringards redeviennent à la mode comme le marché de l’occasion. C’est une façon très simple de faire des économies et de lutter contre un des excès qui s’avère dramatique de nos sociétés capitalistes : l’obsolescence programmée, vous savez cette méthode qu’ont adopté depuis une trentaine d’années les entreprises qui vous vendent des appareils ménagers, des téléphones ou des photocopieuses programmées dès le départ pour ne fonctionner que quelques années afin de vous obliger à en racheter de nouvelles sous prétexte qu’il faut changer et avoir le dernier produit mit sur le marché. Et la région du Sud-Ouest est plutôt bien placée dans le domaine !

Le Sud-Ouest refuse les produits de mauvaise qualité ? Oui, ça c’est sûr !

we-can-repair-it1Mais surtout il les répare ! En juin dernier se sont ouverts les premiers ateliers d’autoréparation d’appareils ménagers comme ATR Limousin à Limoges ou 2AM à Marsac-sur-l’Isle, des ateliers pilots qui devraient à terme s’étendre à toute la France. Le principe est simple : des ateliers avec tous les équipements nécessaires où l’on va réparer sa machine à café ou son smartphone encadrés par des réparateurs professionnels. Autre concepts qui commence à essaimer en France, les Repair café. Là-bas vous pourrez prendre un café avec d’excellents bricoleurs qui vous aideront à remettre gratuitement en état une télé décédée ou une chaise à trois pieds. Vous trouverez sur leur site la liste des ateliers partout en France.

Mais parfois on a vraiment envie de changer, on veut s’offrir le dernier téléphone par exemple !

Bien sûr mais dans ce cas, on n’est plus obligé de jeter l’ancien. Là encore, un nouveau marché se développe avec des entreprises comme MobiSolutions qui répare les vieux téléphones qu’elle revend ensuite en Europe ou à l’international. Quant à ceux qui ne fonctionnent vraiment plus, ils sont démantelés et on récupère la matière intéressante. Le marché de l’occasion se remet donc à neuf, donc allez vous balader dans les vide-greniers et les brocantes, vous y trouverez des merveilles et la planète vous dira merci !

Cette chronique a été diffusée le vendredi 28 août sur Sud Radio.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Paul Brinio

Né dans le sac à dos de ses parents, cet aspirant journaliste tombe rapidement amoureux de la radio. Après avoir traîné sa barbe et ses cheveux à RFI Bruxelles et dans des rédactions locales, il termine sa formation de journaliste, rejoint l'équipe de Néoplanète en 2015 et continu ses études de géopolitique dans un souci de conquête mondiale.