Quelle époque éthique !

L’Islande, 1er pays à salaire égal

C’est une 1ère mondiale : en Islande une loi obligera les entreprises publiques ou privées de plus de 25 salariés à justifier les disparités salariales existantes parmi leurs employés. Un pas de géant vers l’égalité salariale hommes/femmes.
 Sans titre

 

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite, collaboration Nathalie Cayzac :

La décision a été annoncée symboliquement le 8 mars, journée internationale des droits de la femme mais c’est en ce moment que ça se joue au parlement islandais : le vote d’une loi pour l’égalité des salaires hommes/femmes

C’est une première mondiale : l’Islande va devenir le premier pays à demander aux entreprises d’apporter la preuve qu’elles versent des salaires égaux aux salariés qui occupent le même poste ou disposent des mêmes qualifications. Toute entreprise de plus de 25 salariés, publique ou privée, devra certifier l’égalité salariale entre tous les travailleurs quel que soit leur genre, ethnie, sexualité ou nationalité. Youpi les filles, tout arrive !!!

Bien sûr, on a du coup envie de regarder chez nous, en France, et honnêtement, cela n’aboutit pas vraiment.

Et ce n’est même pas un sujet qui émeut nos présidentielles ! Si ce n‘était qu’en France mais, hélas, dans la plupart des pays, on cache ces inégalités derrière toutes sortes de justifications professionnelles et c’est l’intérêt de cette loi islandaise : les entreprises devront avancer des raisons sérieuses, terminées les arguments fumeux. Il y aura enfin un cadre avec des principes clairs qui ne tiendront pas seulement compte des congés maternité et autres absences liées aux enfants. Les Islandais sont très en avance sur le sujet, leur pays étant classé meilleur au monde en ce qui concerne l’égalité homme-femmes par le Forum Economique Mondial. La disparité des salaires y accuse une différence de 18% tandis qu’en France par exemple, nous en sommes à 24%.

D’autant plus qu’il faut changer les mentalités, il ne suffit pas de voter une loi et hop ! c’est fait !

Évidemment non, car cette injustice remonte très loin en Islande comme ailleurs : les domaines traditionnellement masculins sont mieux payés que les domaines féminins et les femmes sont majoritaires à exercer des emplois précaires. Selon Irma Erlingsdottir, la directrice du centre de recherche islandais sur l’égalité des genres, interviewée par Libération « seulement 21% des Islandais travaillent sur des lieux de travail où sont employés autant de femmes que d’hommes ». Il n’empêche, loi après loi, prise de conscience après prise de conscience, on dirait que oui, un jour et hop ! ça peut se faire !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone