Quelle époque éthique !

L’Intelligence Artificielle va-t-elle aussi nous prendre nos jobs ?

Le Web Summit 2016 a fait le point sur les avancées technologiques. Passionnant mais posant une question cruciale : le progrès nous condamne-t-il au chômage ? L’Intelligence Artificielle va-t-elle faire disparaître nos boulots ?

woman-506322_1280

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

Hier, Yolaine vous parlait du Web Summit 2016 qui s’est tenu du 4 au 10 novembre dernier, avec en fond une question cruciale : le progrès nous condamne-il au chômage ?

A cette question « l’Intelligence Artificielle va-t-elle détruire des millions d’emplois ? », 53% des 224 investisseurs du monde entier qui ont été sondés au Web Summit, ont répondu « Oui, inévitablement ». Et 93% d’entre eux affirment que les gouvernements ne sont pas prêts à faire face à cette révolution. Un sentiment qui rejoint les prédictions de différentes études, confirme 20 mn. Le Forum Economique Mondial par exemple estime que 5 millions d’emplois seront détruits dans le monde d’ici 2020, du fait de cette 4ème révolution industrielle.

Mais combien d’emplois seront créés grâce à ces nouvelles technologies ?

C’est évidemment le challenge. Rodolphe Gelin, le père du petit robot Pepper, estime que les robots vont nous dépasser sur des tâches précises mais qu’ils ne sauront pas, avant longtemps, réagir en fonction d’un contexte. Il faudra donc de nombreux développeurs pour créer des applications encore nouvelles. Il faudra aussi les réparer. C’est dans le secteur de la voiture autonome qu’il est le plus facile de se projeter sur cette question car les taxis-robots vont probablement remplacer les taxis et VTC et le coût des voitures individuelles va devenir délirant aberrant. D’après une étude de l’OCDE, l’essor de la mobilité à la demande fera diminuer le parc automobile de 90%. Même les transports en commun vont devoir se remettre en question face au confort et aux petits prix demandés par ces voitures robots. Et puis, mécaniquement, de nombreux secteurs autour du transport urbain seront impactés : les transports de marchandises, les parkings, les locations de voiture, le permis de conduire etc. Parallèlement, il faudra beaucoup d’ingénieurs, de techniciens qualifiés, il faudra repenser les zones urbaines et donc faire des travaux, éliminer certains parkings, rétrécir les voies de circulation. Des espaces libérés qui permettront la construction de logements, l’aménagement de nouveaux espaces, commerces, bureaux ou espaces verts. Des emplois différents seront donc créés mais pour combien de temps, et quel type d’emplois ? Même nos robots hyper intelligents ne savent pas encore répondre !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.