Innovation :

Les routes en plastique, ça devrait rouler !

Construire des routes avec du plastique recyclé ? Il n’y a que des avantages. Un bel exemple d’économie circulaire !

Capture d'écran 2016-02-22 10.54.57

Yolaine de la Bigne est partie quelques jours « changer d’ère » ; nous vous proposons de réécouter l’une de ses chroniques diffusée chaque matin du lundi au vendredi, à 7h52 dans « Un monde plus vert » (rediffusée à 17h27) et à écouter sur notre webradio tous les jours à 11h30, 13h30, 16h30, 19h45, 23h45 et 03h30 !

Version écrite de la chronique :

L’innovation concerne les routes qui sont en Asphalte, un matériau assez polluant, non ?

C’était un grand progrès du XIXème siècle pour éviter la poussière notamment, mais en effet on sait aujourd’hui que l’asphalte serait responsable de l’émission de 1,6 millions de tonnes de CO2 par an, soit 2% des émissions totales liées au transport, selon The Guardian. Par ailleurs nous connaissons tous le problème provoqué par les plastiques, autre innovation formidable mais qui s’avère dangereuse, d’où un double intérêt pour cette innovation : les routes en plastique recyclé. « PlasticRoad » est un projet de la société hollandaise VolkerWessels qui vise à bâtir des routes entières fabriquées à partir des millions de plastiques que l’on récupèrerait dans les océans et les usines d’incinération.

L’idée est intéressante mais serait-ce assez solide ? On aurait tendance à se dit que cela donnerait des routes plus fragiles.

Une réaction légitime, mais ces routes en plastique seraient encore plus solides. Elles dureraient 3 fois plus longtemps que les routes traditionnelles dont la durée de vie est aujourd’hui d’environ 50 ans. Les routes en plastique résisteraient à des températures également plus importantes (de -40 à 80°C). Elles demandent aussi moins de maintenance (ce qui pourrait donc limiter les embouteillages dus aux travaux d’entretien). Enfin, elles sont pré-construites et s’assemblent comme certains parquets, la pose est donc plus facile et rapide, ce qui donnerait des travaux de quelques semaines seulement contre des mois aujourd’hui pour l’asphalte. Enfin, elle permet de faire passer plus facilement des câbles et tuyaux en dessous. Bref, ça n’a que des avantages !

C’est pour quand ?

Pour l’instant ce n’est qu’un concept, mais la ville de Rotterdam s’est déjà portée volontaire pour faire les premiers tests d’un prototype de piste cyclable. Si tout se passe bien, le projet PlasticRoad sera étendu à d’autres zones de Rotterdam et certainement à d’autres villes d’ici 3 ans. D’autres projets plus vieux fonctionnent déjà mais moins complets car la route n’est pas entièrement en plastique : en Inde, par exemple, un professeur de chimie a utilisé les décharges des grandes villes pour mettre au point un revêtement à New Delhi, créé avec 10% de plastique recyclé incorporé au bitume et gravier utilisés habituellement. On attend donc ce projet hollandais avec impatience pour que le plastique ça redevienne chic !

585Cette chronique a été diffusée le 22 février sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Laura Stefanutto

Passionnée par le monde et ses richesses culturelles, elle écume les mers depuis son plus jeune âge. Bien décidée à profiter de ce que lui offre la vie, elle débute une série de voyage en solitaire, avec l’Australie notamment, après l’obtention de son bac. Quelques mois plus tard et des souvenirs plein la tête, elle revient en France pour entamer une école de journalisme. Sensible à la cause humaine et environnementale, elle est convaincue qu'un avenir meilleur est possible.