Quelle époque éthique !

Les narco séries mexicaines : la réalité à la télé

Les narco séries, ces feuilletons télévisés à la gloire des narco trafiquants remportent un immense succès au Mexique. Et dans ce pays, rongé par les trafics, cela ne fait pas l’unanimité.

Sans titre

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

Les Narco séries, ces feuilletons télévisés à la gloire des narco trafiquants remportent un immense succès au Mexique, mais dans ce pays, rongé par les trafics, cela ne fait pas l’unanimité.

Diffusée cet été à 21h30 par la chaîne Télévisa, la série intitulée « Le seigneur des cieux » s’inspirait de la vie d’Armado Carrillo Fuentes, ancien chef du cartel de Juarez. Ce caïd redouté doit son surnom à sa flotte d’avions qui a inondé les États-Unis de cocaïne pendant des années. Pour la petite histoire, abondamment illustrée dans la série, il était amateur de chapeaux de cow-boy, de jets privés et de femmes siliconées. Il est mort en 1997 lors de l’opération de chirurgie esthétique visant à lui donner un nouveau visage. Un chouette gars, quoi ! Début novembre, pour ne pas être en reste, la chaîne Azteca a diffusé, à 21 h, l’histoire de Rosario Tijeras, une tueuse à gages sexy, impliquée dans une guerre des gangs à Mexico. Les narco séries s’inspirent de faits réels et les images ne font évidemment pas dans l’édulcoré : sexe, drogues, rafales de kalachnikov et pire sont au programme aux heures de grande écoute. Ce qui provoque la colère des élus mexicains. Qui demandent l’intervention du gouvernement.

Il faut dire que le Mexique est particulièrement touché par ces guerres de gang et la violence qui en résulte touche de près les populations

Et ça n’est pas du cinéma ! La jeunesse en particulier est devenue la chair à canon de la guerre des cartels qui a fait 150 000 morts et 27 000 disparus depuis 10 ans, nous indique le magazine du Monde. « Un jeune vendeur ambulant ou laveur de voiture met trois mois à devenir un tueur au service du crime organisé » s’alarmait déjà en 2009 un rapport ministériel. Depuis le taux d’homicides d’adolescents de 15 à 17 ans est passé de 5,3 pour 100 000 habitants à 15,7  selon le Réseau pour les droits de l’enfance au Mexique. Alors les narco séries en sont-elles responsables ? Évidemment non, pas complètement, il n’empêche, les politiques le martèlent, leurs diffusions ne devraient pas être autorisées avant minuit afin de respecter au moins la loi sur la protection de l’enfance ; qui existe, au Mexique, aussi, caramba !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.