Quelle époque éthique !

Les chefs s’engagent

Depuis quelques années, les chefs et les restaurateurs s’engagent pour des causes humanitaires. De banquets en faveur d’associations jusqu’aux centaines de repas proposés aux plus démunis, toutes les recettes sont bonnes pour se mobiliser.

Massimo Botura (à gauche) avec Alain Ducasse (au centre) wikipédia
Massimo Botura (à gauche) avec Alain Ducasse (au centre) wikipédia

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Depuis quelques années on assiste à un vrai engagement solidaire du monde de la cuisine et de la restauration.

Sans doute parce que la matière première des cuisiniers est au cœur des problèmes de nos sociétés qui ont une obsession : manger sainement. Les professionnels s’engagent tous azimuts. Comme par exemple avec cette lettre ouverte signée par des dizaines de chefs qui s’élèvent contre la création du groupe BAYER MONSANTO. Un cri d’alarme contre l’invasion de l’agrochimie et des pesticides. Une prise de position très politique.

La vague solidaire se fait sentir aussi avec des initiatives plus concrètes.

Elles viennent de toutes parts. Depuis 2011, Tous à table est une initiative permettant aux plus démunis de manger dans de grands restaurants pour une somme modique, soutenue par une cinquantaine d’associations. On a aussi beaucoup parlé du chef italien multi étoilé Massimo Botura ; très concerné par le gaspillage alimentaire, il a créé à lors de l’exposition universelle de Milan l’association Good for soul pour concocter, avec d’autres chefs il a concocté des repas merveilleux pour les plus pauvres avec les surplus alimentaires de l’évènement. Il a récidivé à Rio lors des Jeux Olympiques où près de 5000 brésiliens en situation de pauvreté ont pu se faire un super gueuleton. Plus près de chez nous et moins étoilé, un food truck a investi le camp de réfugiés de la Grande-Synthe près de Dunkerque, fin août. Mis en place par le collectif Le Recho, créé par dix femmes très concernées, l’opération a permis, grâce aux invendus et aux dons, de préparer 400 repas par jour pendant 3 semaines. Il y a 15 jours était organisé un banquet en faveur de l’association Zazakely Sambatra qui œuvre en faveur des enfants les plus démunis à Madagascar. En proposant leurs plats, 6 chefs français Yannick Alléno, Frédéric Anton, Yves Camdeborde, Pierre Hermé, Christophe Michalak et Jean-François Piège souhaitaient rappeler qu’à Madagascar 1 enfant sur 4 ne va pas à l’école primaire et qu’ils sont deux millions, âgés de 5 à 14 ans à devoir travailler pour survivre. Merci les chefs et les gourmands de nous donner la bonne recette pour aider les autres, celle de la générosité.

El Recho
El Recho
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.