Cuisine :

Les chefs se mettent aux fourneaux pour le climat

Créée en vue de la COP21, qui se tiendra fin 2015 à Paris, l’association Bon pour le Climat, soutenue par plusieurs chefs comme Olivier Roellinger, a pour objectif de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique en incitant les restaurateurs, petits et grands, à faire évoluer ce qu’ils nous préparent dans nos assiettes. Nous avons rencontré son président, François Pasteau, chef du restaurant gastronomique l’Epi Dupin et vrai militant de la pêche durale et des produits de saison.

François Pasteau, à l'Agence Parisienne pour le climat, Parc de Bercy, Paris / Paul Brinio
François Pasteau, à l’Agence Parisienne pour le climat, Parc de Bercy, Paris / Paul Brinio

Favoriser le végétal, partage de savoir-faire, échange de recettes, bilan carbone des plats, outils de communication… François Pasteau nous explique les objectifs de son association « Bon pour le climat » et nous présente ce qu’est, pour lui, un restaurateur respectueux de l’environnement.

1e6cba_e986fa9110914cb78fcbab0688901813.jpg_srz_130_109_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzFrançois Pasteau est bien décidé a instaurer une nouvelle dynamique auprès de ses collègues de la restauration (« Bon pour le climat » démarre avec quatre restaurants adhérents (l’Epi Dupin, le Chalet des îles à Paris, Les Orangeries dans la Vienne, Le Pied-de-nez au Castellet), et bénéficie du partenariat de Relais et Châteaux, via son vice-président Olivier Roellinger) Pour lui, chacun a un rôle important a joué dans la protection de l’environnement.

En prévision de la COP21, nous avons demandé au chef, engagé depuis 10 ans dans la protection de l’environnement, quels espoirs il fondait sur ce prochain événement et quelle serait LA proposition qu’il ferait à François Hollande pour tenter de changer les choses…

A noter que 7 restaurants lyonnais proposent à leurs clients le Gourmet Bag à la française, signalé par un petit macaron visible en vitrine. En savoir plus : Restaurants : tout doit dispa « restes » ! 
IMG_0331

 

 

Nous avions déjà rencontré François Pasteau pour en savoir plus sur son engagement pour la mer, la provenance de ses produits… Redécouvez l’interview de ce chef qui donne la pêche aux poissons

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Paul Brinio

Né dans le sac à dos de ses parents, cet aspirant journaliste tombe rapidement amoureux de la radio. Après avoir traîné sa barbe et ses cheveux à RFI Bruxelles et dans des rédactions locales, il termine sa formation de journaliste, rejoint l'équipe de Néoplanète en 2015 et continu ses études de géopolitique dans un souci de conquête mondiale.