Les animaux de la semaine : Le panda et ses crottes nous font carburer, les chauves-souris au secours des aveugles et super chaton, miraculé du recyclage

Au menu de la revue de presse des animaux de Yolaine de la Bigne : des excréments de panda pour produire des biocarburants, le secret des chauve-souris pour soigner certains aveugles et un chaton qui a bravé la chaîne du recyclage. A écouter ci-dessous (2’33)












[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/09/revue-de-presse-ok.mp3|titles=revue de presse du 16 septembre]

Référence musicale
– « La chauve-souris
» – Les Dagobert

Version écrite des Animaux de la semaine

Dans la série des découvertes formidables que les animaux nous permettent de faire pour améliorer notre santé et notre quotidien, encore deux infos passionnantes. La première, dont se félicite nationalgeographic.fr concerne les excréments du panda qui pourraient nous permettre d’obtenir des biocarburants. Hum, se dit le panda qui se goinfre de bons bambous ! Car on vient de découvrir une bactérie intestinale super-active, chez le panda et les termites qui accélère la digestion mais aussi la décomposition très rapide du bambou ; un processus normalement très laborieux.  Une innovation qui pourrait faire du bambou une nouvelle énergie alternative. Ramasser les crottes des pandas pour faire voler nos avions et rouler nos voitures ? Merde alors !

Tout aussi insolite, les recherches de l’équipe canadienne de Malvyn Goodale dont le Figaro Magazine se fait l’écho ; des recherches sur l’écholocation et ce don des chauves-souris (ou des dauphins), qui envoient des sons dans l’air (ou dans l’eau) et en écoutent l’écho. C’est ainsi qu’ils parviennent à détecter les mouvements de leurs proies en pleine nuit avec une étonnante précision. En fait, on vient de comprendre que ces animaux sont devenus aveugles et compensent en claquant leur langue pour émettre des clics un peu comme le font certaines tribus africaines. Ces bruits produisent dans leur cerveau une image un peu comme un éclair dans l’obscurité qui leur donne ces talents de détection. Une découverte majeure qui offre de grands espoirs pour soigner certains aveugles. Comme le chantent les Dagobert, « la chauve-souris elle est pas jolie mais elle est drôlement utile ! »

On se quitte avec une jolie histoire que raconte le site wamiz.com. Il était une fois un petit chat de quelques jours qui n’a pas encore ouvert les yeux et qui se retrouve dans une poubelle on ne sait comment, sans doute jeté élégamment par un individu bienveillant. Le pauvre chaton part dans un camion-poubelle et se retrouve sur la chaîne de traitement des déchets. C’est quoi cette chaine ? Une succession de lames et autres machines barbares sur plus de 15 mètres. Il réussit pourtant à passer à travers et juste avant de tomber de 6mètres de haut dans le compacteur, il est attrapé au vol par une employée qui le voit au dernier moment. Adopté, chouchouté, remis sur pieds et baptisé Taz, notre petit chat va enfin pouvoir vivre tranquille. On en ronronne de joie !














Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.