Biodiversité :

Les aéroports, nouvelles réserves naturelles ?

On croit souvent que les aéroports vont à l’encontre de la biodiversité. Pourtant c’est plutôt l’inverse. Ces grandes prairies sont avant tout des zones protégées permettant à la biodiversité d’exister et de cohabiter avec l’aviation. Un écosystème équilibré évite la prolifération des espèces et donc d’éventuels dangers pour les avions. Par exemple Orly possède 600 hectares de prairies avec des espèces rares et menacées : abeilles solitaires, moineaux friquets, différentes variétés de papillons et orchidées.

Depuis 2 ans la compagnie Hop ! développe un projet pour mieux connaître la biodiversité des aéroports. Entretien avec Julia et Roland Seitre, de Hop! Biodiversité.

Aerial_view_of_Cannes-Mandelieu_airport_(1)-1

Hop ! biodiversité étudie actuellement la biodiversité de quatre aéroports français : Orly, Castres, Perpignan et Nancy-Metz. Le but, recenser les espèces présentes et les faire découvrir au personnel des aéroports à travers des opérations de sensibilisation… Explications avec Julia et Roland Seitre, de Hop! Biodiversité :

Les zones aéroportuaires sont avant tout de grands espaces verts. Quelle vie, quelle biodiversité sur place ? Détails avec Roland Seitre, de Hop! Biodiversité :

Les zones aéroportuaires sont de véritables repaires pour les abeilles. Comment les exploiter et les préserver au milieu des avions ? Réponse avec Roland Seitre, de Hop! Biodiversité:

La présence des oiseaux sur les zones aéroportuaires peut apparaître comme dangereuse pour les avions mais pas forcément… Explications avec Julia et Roland Seitre, de Hop! Biodiversité…

Julia et Roland Seitre, de Hop ! Biodiversité
Interview de Julia et Roland Seitre, de Hop ! Biodiversité lors des Ateliers de la Terre 2015

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.