Nature :

L’écologie, nouveau snobisme ?

L’écologie serait-elle un nouveau snobisme ? C’est la question que l’on peut se poser…

Pixabay
Pixabay

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 13h30, 16h30, 19h45, 23h45 et 03h30 !

Écoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique :

Je suis descendue de ma Tesla rutilante pour en effet constater que l’image de l’écologie est en train de changer. Il y a bien sûr toujours eu ce que l’on appelle les Bobos, ces Bourgeois Bohêmes qui aiment la nature. Mais aujourd’hui on va plus loin. Par exemple, connaissez-vous Le lieu où se précipitent le week-end Kate Moss, Kate Winslet ou Georges Clooney ?

Heu… non mais on est nombreux à vouloir le savoir !

Ils vont tout là-haut sur la colline, dans les Cotswolds, ces collines du sud-ouest de l’Angleterre, pour passer quelques jours dans la Soho Farmhouse qui ressemble aux fermes de nos livres d’enfants avec moulin à eau, poulaillers, cottages de trappeur décorés de vieux fauteuils chesterfields. On prend son bain dans une baignoire ancienne, on trouve son lait frais sur le pas de la porte le matin et on mange des œufs qui « sortent du cul de la poule ». Mais attention, précise le Madame Figaro qui raffole de ce genre de sujets, le tout avec wi-fi partout, même dans le poulailler pour continuer de lire ses mails ! Aux États-Unis, d’autres lieux de ce type s’ouvrent et on appelle cette nouvelle tendance « back to the land » avec en figure de proue le magazine « Modern Farmer », hyper branché avec ses jolis portraits de cochons et d’oies en couverture.

Et en France, on suit cette nouvelle mode ?

Bien sûr ! Il suffit de voir les ventes de poules dans les jardineries, le développement du tourisme rural, la mode des cabanes dans les arbres et des maisons d’hôtes. Alain Ducasse révolutionne la gastronomie française avec son menu de la naturalité au Plaza Athénée qui propose une cuisine étonnement inventive avec des produits naturels voire rustiques et le prince de Broglie a lancé une micro-ferme en Touraine et compte en faire carrément un réseau. Bref, la vie à la ferme redevient à la mode car nous avons besoin d’un retour aux sources. Besoin d’authenticité, de contact avec la terre et avec des joies simples que sait nous donner la nature, so chic !

585Cette chronique a été diffusée le 30 mars sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.