Jardinage :

L’école buissonnière, autorisée même par les grands !

L’apprentissage du jardinage à l’école fait plaisir à tout le monde, les petits et les grands. Mais au-delà du plaisir, il devient une matière interdisciplinaire enthousiasmante et ludique. Une jolie façon d’apprendre à respecter la terre.

Pixabay
Pixabay

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 13h30, 16h30, 19h45, 23h45 et 03h30 !

Écoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite :

En ce mercredi jour des enfants, Yolaine parle du jardinage car on en propose de plus en plus dans les écoles

Les idées les plus simples sont les meilleure et en effet le jardinage est une formidable activité qui donne des responsabilités aux enfants et les ouvre par la pratique et l’observation à toutes sortes de disciplines : on y parle mathématiques (notions de taille, poids, grammes…), biologie (biodiversité, reproduction, nutriments, circulation, génétique…), histoire (d’où viennent nos légumes, comment les avons-nous sélectionnés), géographie (où poussent les plantes), économie (on joue à la marchande), météorologie (quel temps pour quelles plantes), santé (besoins nutritionnels donnés par tel ou tel légume) et même cuisine (le goût des aliments, comment les cuisiner..) Bref, l’éducation est dans le jardin !

D’autant plus que ça les change d’une classe classique donc ça les motive !

Tout en apprenant l’esprit d’équipe car pour réussir un parterre de roses on a besoin de tout le monde mais aussi l’échec car s’il y a des intempéries par exemple, que les plantes meurent ou sont malades, il faut malgré tout continuer et travailler le potager, excellente école de discipline et de patience. Sans oublier le côté esthétique de la nature qui permet de faire des herbiers ou des natures mortes. Et bien sûr la sensibilité à l’écologie. La ministre de l’Écologie a d’ailleurs annoncé que les mille premières écoles à mettre en place un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire seront dotées d’un potager.

Tous ces arguments ont-ils convaincus les professeurs ?

Manifestement car ils utilisent de plus en plus le jardin comme base d’apprentissage et on leur met à disposition des outils pour les aider comme celui des Nations Unies, le manuel Créer et diriger un jardin scolaire. Il y a une matière très riche dans ce domaine, beaucoup de chansons et de comptines comme « savez-vous planter les choux », des livres, des films et des jeux. On trouve aussi des kits pédagogiques sur les sites des académies et même de nombreux site internet spécialisés dans le jardinage dans les écoles. Cette nouvelle tendance est d’autant plus intéressante qu’elle réunit toutes sortes de passionnés, les profs, mais aussi les parents, les jardiniers municipaux, tous ceux qui adorent jardiner. En ce moment ils travaillent par exemple au concours des Écoles Fleuries dont le jury départemental est fin juin et le national en octobre. Selon une enquête en 2015, 93% des enseignants se déclarent « très satisfaits » de cette opération, qui dit mieux ?

585Cette chronique a été diffusée le 06 avril sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.