Chronique sponsorisée :

Le plastique a-t-il encore sa place dans une voiture ?

Les transports sont responsables de 13% des émissions de Gaz à Effet de Serre. A l’approche de la COP21, toutes les solutions pour les réduire sont bonnes à prendre. C’est dans cette volonté d’agir de façon responsable pour l’environnement que la société d’équipement automobile Eurostyle Systems utilise le plastique pour fabriquer ses produits…

Passion plastique avec la Fédération dehands-68918_6401 (Copier) la plasturgie et des composites 

La société Eurostyle Systems fabrique des pièces pour l’extérieur et l’intérieur des automobiles : moteur, siège, ergonomie… François-Xavier Lemasson, directeur de l’entreprise, nous explique pourquoi le plastique est en vogue ces derniers temps et pourquoi il est plus écologique d’utiliser ce matériau plutôt qu’un autre.

Le plastique est plus léger que le métal, mais est-ce pour autant le matériau idéal ? Ne fait-il pas partie des matériaux non recyclables ? Est-il toujours possible de combiner la mode et les attentes des consommateurs avec cette matière ? François-Xavier Lemasson nous parle de l’avenir du plastique et des possibilités qu’il offre en terme de confort et de recyclage.

Grâce à sa légèreté, le plastique permet de réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre. Mais ce matériau est issu de la pétrochimie et va donc finir par disparaître. Pourrions-nous imaginer un plastique créé à partir d’autres ressources terrestres ?

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.