Le festival international du film d’environnement rend son verdict

La 29ème édition du Festival international du film d’environnement (FIFE) s’est clôturée hier après une semaine de projections. Les 12 000 spectateurs ont pu découvrir 116 films provenant de 34 pays. 9 ont finalement été primé en fonction de leur catégorie. Découvrez lesquels !

Le jury présidé par la réalisatrice Brigitte Roüan a rendu son verdict lors de la cérémonie de clôture. The Pipe de Risteard Ó Domhnaill a reçu le prix du jury, alors que Nuclear Savage: the Islands of Secret Project 4.1 d’Adam Jonas Horowitz a reçu une mention spéciale. Le  prix du documentaire a été attribué à Under Control de Volker Sattel et Stefan Stefanescu.  Le public aussi a eu le droit de voter pour la catégorie de la meilleure fiction. Prix qui fut décerné à la Terre outragée de Michale Boganim. Pour le meilleur documentaire court, c’est le jury étudiant qui a tranché entre les 14 films en compétition. Et c’est le film Unfinished Italy de Benoît Felici qui a reçu la récompense. Enfin, un jury lycéens et apprentis a nommé Casus Belli de Yorgos Zois dans la catégorie meilleur court-métrage.

Pendant le FIFE, Néoplanète est allé à la rencontre de deux réalisateurs, Richard Desjardins et Jonathan Cadiot.

Richard Desjardins est un chanteur et cinéaste québécois. Il est venu au festival pour présenter son film Trou story réalisé avec Robert Monderie. Ce documentaire d’1h20 traite de l’exploitation minière au Québec. Un film pour critiquer et faire connaître cette histoire minière souvent ignoré.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/02/Richard-Desjardins-1.mp3|titles=Raconter l’histoire des mines]

Richard Desjardins et Robert Monderie n’en sont pas à leur coup d’essai. En 1999, ils signaient le documentaire l’Erreur Boréale, s’indignant des méthodes employées dans l’exploitation forestière au Québec. Leur film a fait évoluer la loi au Canada. Un but que poursuivent toujours les deux compères avec Trou Story.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/02/Richard-Desjardins-2.mp3|titles=Faire evoluer le droit]

L’exploitation des ressources passionne le réalisateur. Une marotte qu’il impute à son origine canadienne.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/02/Richard-Desjardins-3.mp3|titles=S’approprier le territoire]

Jonathan Cadiot, quant à lui, s’est intéressé aux indiens Mapuches dans son film Por la razon o la fuerza. Ce documentaire revient sur les luttes de ce peuple autochtone chilien pour récupérer ses terres après leur expropriation par les colons européens.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/02/J-Cadiot-1.mp3|titles=Jonathan Cadiot – Por la razon o la fuerza]

 

 

 

 

 

Regarder la bande-annonce de Trou Story de Richard Desjardins et Robert Monderie

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone