Innovation :

L’autoroute de toutes les recharges… électriques !

Les voitures roulent-elles vers le tout électrique ? Une expérience sud-coréenne pourrait bien bousculer le monde des carburants fossiles dans les prochaines années et révolutionner l’usage de la voiture électrique.

Yolaine de la Bigne reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 ! 

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique:

Le scandale de Volkswagen relance le débat sur les alternatives, notamment la voiture électrique avec toujours le problème du rechargement. Il y aurait une solution en Angleterre ?

Il s’agit de l’autoroute qui recharge les voitures électriques, une innovation dont on parle depuis pas mal de temps et ça y est : la Grande-Bretagne qui veut en être le fer de lance a annoncé avoir investi 705 millions d’euros sur les cinq prochaines années et va tester le système fin 2015/début 2016, durant 18 mois, sur une piste qui reproduira les conditions d’une autoroute avant de se lancer sur ce nouveau marché du futur.

Highways England
Highways England

Et ça marche comment ?

D’une façon sophistiquée et en même temps assez simple : on installe sous la chaussée des câbles électriques qui génèrent des champs électromagnétiques captés par une bobine et qui sont convertis en électricité par un système de rechargement sans fil installé dans les voitures. Lorsque l’automobile roule au-dessus de cette bobine, elle se recharge automatiquement. Le système est très intéressant et sera forcément très rentable un jour quand on sait qu’en 2014, le marché du véhicule électrique en Europe a progressé de 61% avec un total de 65 199 voitures particulières et utilitaires immatriculée.

Un jour sans doute mais pour l’instant le marché reste restreint avec un coût très important ?

300 000 euros par kilomètres de route ! C’est ce qui explique qu’on ne roule pas encore dessus ! Sauf en Corée du Sud, dans la ville de Gumi, où depuis 2013 une route de 24 kilomètres est dotée d’une voie réservée à deux bus électriques qui assurent leur tournée sans avoir besoin de se recharger à des bornes. Reste que le problème du prix fait dire à certains que ce n’est pas la technologie idéale car pour être réellement efficace il faudrait en doter la majorité des routes et qu’on ferait mieux de travailler sur des projets moins coûteux. Alors science-fiction ou réalité de demain ? A suivre…

585

Cette chronique a été diffusée le 12 octobre sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Bruno Lorenzi

Journaliste / reporter, passionné de musique et d’environnement. Il débute à la télévision en 1993 avant de se consacrer exclusivement au média radio en 2000, à Radio France. Il réalise des documentaires, reportages et magazines et conserve toujours son attachement au métier de journaliste en s’impliquant dans des causes choisies.