Quelle époque éthique :

Lait : pensée globale, buvez local !

Boire du lait de sa région ? Mission quasi impossible en France. Le circuit commercial et les laiteries sont muselés, le prix du lait est en de-ça de son coût. Bref, rien ne va plus au pays du lait français. Et pourtant 9 laiteries de l’ouest de la France ont pris les choses en main et cela donne : « En direct des éleveurs ».

Pixabay
Pixabay
Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

On rêve tous d’avoir notre bouteille de lait qui vient d’à côté mais ça reste un doux rêve !

Aujourd’hui, c’est presque impossible en effet, acheter du lait produit près de chez soi est rarissime. Ça ne devrait pas s’arranger puisque l’industrialisation intensive de la production laitière met à mal les producteurs eux-mêmes. On connaît les raisons : chute de prix sur le marché européen et baisse drastique des subventions. Le prix du litre de lait est de 27 cts alors qu’il devrait être à 35 cts pour que les producteurs s’en sortent.  Vaste débat éthique économique, politique, écologique !

Que faire ? Les éleveurs peuvent-ils se défendre ?

Certains y croient : 9 entreprises laitières de Loire-Atlantique et de Poitou-Charentes se sont alliés pour créer leur propre marque appelée « En direct des éleveurs », avec ses propres canaux de distribution.

Et comment ont-ils trouvé le financement ?

Grâce au financement participatif. Ils ont réuni 1 million d’euros ! Leur promesse : un lait de haute qualité, sans OGM, sans huile de palme, en circuit court, avec une traçabilité totalement transparente. Le lieu de production est écrit sur l’emballage, une poche 100% recyclable. Résultat, après quelques semaines, la quasi-totalité des points de vente était en rupture de stock ; quant à la laiterie de Remouillé, elle a déjà embauché 7 salariés. Mieux qu’un succès c’est un plébiscite.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.