La revue de presse des animaux : nos compagnons ont aussi le cafard de la rentrée !

Au menu de la revue de presse des animaux : fini les vacances, les bêtes elles aussi peuvent déprimer, des geais buissonniers qui organisent des funérailles pour leurs morts et la vidéo de l’été qui accable une fois de plus Mc Donald’s. (2’20)

 

 

 

 

 

 

 

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/09/La-revue-de-presse-des-animaux-du-7-septembre-2012.mp3|titles=La revue de presse des animaux du 7 septembre 2012]

Référence musicale

« Les joyeux bouchers » Boris Vian

 

 

 

 

 

 

Version écrite de la revue de presse des animaux

Il n’y a pas que nos enfants qui ont le blues de la rentrée, nos animaux aussi !  Aboiements, chaussures mâchouillés, crottes sous le lit… Autant de signes qui montrent qu’ils regrettent également les vacances et leur journée de farniente en famille. Mais attention, malgré les bêtises, il ne faut pas les punir. Sur le site Le Point.fr, la comportementaliste animalière Aline Aublé explique qu’il suffit de lui laisser quelques uns de vos objets pour garder le lien avec vous. Ce qui ne vous empêche pas de lui réapprendre la solitude pour éviter les petites surprises sur le tapis et toutes sortes de vocalises !

On savait déjà que tous les animaux ne réagissaient pas de la même manière face à la mort. Le sentiment d’empathie est une nouvelle fois démontré avec les geais buissonniers d’Amérique du Nord. Figurez-vous qu’ils sont capables de préparer les funérailles de leurs amis à plumes bleus ! Ils alertent et préviennent les autres oiseaux en gazouillant fortement  autour d’un congénère mort. Une étude américaine publiée dans le Journal of Animal Behaviour montre en effet que ces geais veulent prévenir d’un éventuel risque encouru autour de lui et invitent leurs semblables à rester sur leurs gardes. Les geais arrêtent ensuite de chercher de la nourriture, ce qui laisse penser à un possible deuil. Décidément, entre les grands singes, les chiens, les éléphants et autres mammifères, le sentiment d’empathie des animaux n’est plus à prouver. Une sensibilité à la mort et à la souffrance que ne connaissent décidément pas certains hommes.

C’est que l’on voit dans une peu reluisante qui n’a pas manqué de faire le buzz cet été sur la toile. Le partenaire controversé des Jeux Olympiques, Mc Donald’s pour ne pas le citer, voit encore son image mis à mal. En effet, un reporter de la chaîne d’information américaine ABC s’est fait passer pour un simple employé auprès d’un gros fournisseur californien du géant de la restauration rapide. Ses images tournées en caméra cachée, montrent des vaches violentées, trainées à l’abattoir alors qu’elles ne tiennent plus debout. Soulignons que cette pratique est pourtant interdite Outre-Atlantique. Car vache qui trinque peut aussi signifier ESB, maladie de la vache folle… Mc Donald’s n’a donc pas tardé à réagir : il a mis fin aux approvisionnements avec l’abattoir en question. La viande déjà achetée sera tout de même cuisinée jusqu’à épuisement des stocks. Huumm, on s’en régale d’avance !

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.