La revue de presse des animaux : Et si j’adoptais un tigre pour 2013 ?!

Au menu de la revue de presse des animaux : des bêtes qui perdent leur sang froid avec le dérèglement climatique, des tigres du Bengale adoptés comme animaux de compagnie et un motel brésilien pour toutous en quête d’une love story ! A écouter ci-dessous.(03’33)

 

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/12/revue-de-presse-des-animaux-du-17-decembre-2012.mp3|titles=revue de presse des animaux du 17 decembre 2012]

 Références musicales

« tck tck tck – Bed are Burnings » – mouvement Tcktcktck

« C’est si bon » – Louis Armstrong

Version écrite de la revue de presse des animaux

On sait que la hausse des températures affecte certains organismes vivants. Mais on vient juste de découvrir que les animaux à sang-froid, dont les insectes, sont, eux aussi, victimes du réchauffement climatique, puisqu’ils sont contraints à dépenser plus d’énergie pour survivre. Le site Good planet.info rapporte que chaque hausse d’un degré Celsius des températures durant l’hiver conduit la mouche dorée d’écorchure à consommer 12 % d’énergie en plus. Or, avec moins d’énergie à la fin de l’hiver, ces bêtes ont moins de petits. Des chercheurs étudient actuellement les effets du réchauffement sur le tique du cerf, responsable de la maladie de Lyme et sur une espèce invasive qui s’attaque aux Tsugas, des conifères d’Amérique du Nord. Et oui, les effets du dérèglement climatique n’ont pas vraiment de frontières !

Autre chose qui n’a pas de limite : l’argent ! Il se trouve que de riches Indonésiens adoptent des tigres du Bengale comme animaux de compagnie. La présence du tigre domestique apporterait, selon eux, pouvoir et argent. Pour contrer cette passion, Courrier International explique que le ministère de la conservation de la nature veut créer un « sanctuaire de tigres » où les amateurs pourront louer un félin, mais en le laissant sur place… Il s’agira uniquement de bébés tigres issus de la deuxième ou troisième génération qui resteront la propriété de l’Etat. Les tigres « souches » nés en forêt ne seront, quant à eux, pas à louer. Pour s’octroyer un tigre, le particulier devra en autre verser une caution de 80.000 euros, disposer d’un enclos de 400 mètres carrés minimum et employer à plein temps un vétérinaire et un dresseur-chamane. Cette initiative est bien sûr contestée par plusieurs organisations environnementalistes. L’une d’entre-elles considère notamment que la location de tigres viole la convention sur le commerce international des espèces menacées que l’Indonésie a ratifiée. Le WWF estime que le gouvernement ferait mieux de s’attaquer à la source du problème, à savoir, la destruction des forêts par les plantations, les mines et les industries !

On termine cette revue de presse sur une info beaucoup plus légère qui conduira les amoureux des bêtes directement au Brésil ! Le site Canoe.ca nous apprend qu’un motel assez particulier a ouvert ses portes. Il s’agit d’un établissement pour animaux amoureux, ou en quête de le devenir ! Au programme d’une nuit de folie : des lits et des miroirs en forme de cœur, des gâteries, des couettes confortables et des jeux. Ce concept quelque peu fantaisiste fait partie d’un vaste complexe animalier instauré au Brésil qui comprend toute une série de boutiques et d’articles destinés aux animaux. A noter que ce pays se classe au cinquième rang mondial en matière de marché animalier avec neuf milliards de revenus en 2011 pour cette industrie. La futilité n’a décidément pas de prix !

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.