La Poste vous présente l’architecture météorologique

Philippe Rahm est architecte et designer. Depuis les années 90, il développe une «Architecture météorologique». Cette architecture dématérialisée privilégie les modifications chimiques, biologiques et électromagnétiques de l’environnement, à la place des matériaux solides du bâti habituel. Travaillant « l’invisible » (la température, les variations d’humidité, la lumière, l’air et ses mouvements), son «Architecture météorologique» contribue à une réflexion sur l’environnement en faisant de la responsabilité climatique de l’architecture un remède naturel à respirer, à goûter, à vivre….

InterviewPhilippeRahm PAD

Dans le cadre de la Carte Blanche que lui a accordée le VIA(*), Philippe Rahm développe une double hypothèse sur la manière contemporaine d’habiter.

D’une part, en proposant des dispositifs alternatifs de chauffage, d’aération, d’éclairage, de mobilier, il nous invite à prendre de la distance à l’égard d’une modernité simplificatrice. Dans cette modernité qui a fait de nos lieux de vies des espaces parfaitement homogènes, nous constatons désormais les conséquences néfastes sur notre environnement.

D’autre part, en tenant compte dans l’élaboration de ses propositions de l’impact physiologique que peut avoir l’architecture sur le corps humain – jusqu’à y intégrer les notions de sensation et de plaisir – il propose un dépassement de la simple fonction d’habitat.




(*)Le VIA : Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement. Le VIA est une galerie située dans le 12ème arrondissement. Par l’organisation d’expositions traitant du design mobilier et du cadre de vie, elle constitue un reflet permanent du design français et contribue à la connaissance du design international. Elle organise environ 5 expositions par année.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet de Philippe Rahm

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Formée à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris puis à la Tokyo National University of fine arts à Tokyo, Elise Morin réalise des projets dans le domaine de la direction artistique, de la scénographie et de l’art contemporain. Elle se passionne pour les artistes et les designers qui abordent les problématiques développement durable entre créativité, responsabilité et optimisme.