Biodiversité :

Shazamer les oiseaux

L’été se rythme au doux chant des oiseaux. Reconnaître celui d’une mésange ou d’un rouge-gorge : c’est la belle promesse de certaines applications.

Crédit : Alexas Fotos - Pixabay
Crédit : Alexas Fotos – Pixabay

Yolaine de la Bigne reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 ! 

Version audio : 

Version écrite :

Une innovation que beaucoup de gens attendaient vient de sortir. Elle permet de reconnaître le chant des oiseaux.

Aux beaux jours et en vacances on a enfin le temps d’écouter tous ces cui-cui enchanteurs mais, en effet, est-ce un rouge-gorge ou un moineau ? Bien peu d’entre nous savent répondre. Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria, les Français reconnaîtraient en moyenne trois chants d’oiseaux mais ce n’est pas l’envie qui leur manque ! Ils s’intéressent de plus en plus aux sciences participatives, aiment bien scruter le ciel et la nature, partager leurs observations, aider les scientifiques. D’où un nouveau marché, celui des outils numériques pour les aider à mieux connaître la faune et la flore.

 On pourrait donc enfin avoir une application pour reconnaître les chants des oiseaux ?

Cela fait des années qu’on y travaille car le défi n’est pas simple mais, en effet, l’idée est de « shazamer » le chant des oiseaux, comme l’application Shazam qui vous permet de connaître le titre d’une chanson juste en l’enregistrant quelques secondes. Warblr obéit au même principe. Vous vous baladez, vous entendez un ravissant chant d’oiseaux, hop vous sortez votre smartphone, vous allez sur l’application et enregistrez une dizaine de secondes pour qu’on vous donne le nom du petit chanteur. Elle fonctionne en Europe et dans certaines zones du globe comme en Australie car il y a tout un travail pour répertorier les oiseaux de chaque région

Et c’est précis car la tâche est en effet assez complexe !

Nous ne sommes qu’au début, il ne faut donc pas être trop exigeant. Chez nous, en Aquitaine, la société bordelaise Biosong travaille aussi sur le projet Birdify pour répertorier 150 oiseaux d’Europe. Et des scientifiques anglais sont en train de développer un logiciel pour que des algorithmes puissent nous renseigner de façon très complète et précise. Pas facile d’autant plus que les chants d’oiseaux ne sont pas évidents à cerner. Certains copient les mélodies d’oiseaux, d’autres espèces ou alors ils sont différents selon la région. Ils ont des accents comme nous, té ! Les oiseaux sont comme les hommes : passionnants et complexes !

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Marion Bordier

Férue de lecture, de photographie, d'écriture mais aussi de découverte de nouvelles contrées et cultures, le journalisme semble être une évidence pour Marion.