La croix verte de l’environnement

Green Cross International a été fondée en 1993 par Mikhaïl Gorbatchev dans l’idée d’établir une croix rouge de l’environnement. En vue de la COP 21 à Paris en décembre, le directeur de la branche française Green Cross France et Territoires, Nicolas Imbert, nous parle des origines de son organisation, et des actions concrètes qu’elle mène.

Nicolas Imbert - Green Cross crédit photo Eddy Delcher / Néoplanète

Selon lui, il y a un mur à franchir lors des négociations climatiques. Il faut se concentrer sur les objectifs post-2020, et ne pas chercher à lutter seul contre le changement climatique, mais bel et bien créer un mouvement d’unité entre les différentes composantes de notre société.

Le directeur de Green Cross France et Territoires, Nicolas Imbert, s’exprime sur le besoin de considérer toutes les thématiques environnementales ensemble plutôt que de se concentrer sur des domaines spécifiques.

Un autre aspect à considérer, selon Nicolas Imbert, est le besoin de trouver un équilibre entre l’adaptation à la hausse des températures et l’atténuation de celle-ci, ainsi que de comprendre la différence entre réchauffement et dérèglement climatique.

Interview de Nicolas Imbert par Eddy Delcher crédit photo Néoplanète

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.