Interview :

Kevin Costner danse avec les loups du pétrole

Dans « Criminal – Un espion dans la tête », de Ariel Vromen la star se montre d’une rare efficacité dans la peau d’un repris de justice incapable de délivrer la moindre émotion. Un vrai rôle de composition pour l’ex héros de « Danse avec les loups » car il faut bien avouer que derrière l’image des personnages virils qu’il incarne de façon récurrente se cache un grand sensible ! Et surtout un grand amoureux de la planète. A 61 ans, l’homme a en effet injecté plusieurs dizaines de millions de dollars dans moult inventions à vocation environnementale. Notamment une machine conçue dans les bureaux d’études d’Ocean Therapy Solution, sa société, capable de prélever l’eau souillée par le pétrole –  ce suite à une marée noire ou le dégazage sauvage d’un navire – afin de la rendre à nouveau « clean »…

Kevin Costner_86

Cette interview est à écouter en ce moment sur Radio Néoplanète le mardi à 7h15 et 21h15, mercredi à 10h15, jeudi à 00h15 et 13h15, vendredi à 3h15 et 16h15, samedi à 19h15.

 Version écrite de la chronique :

« Et bien, vous savez, le business du pétrole est un business très dur ! La plupart (Ndlr de ses compagnies) d’entre eux s’en fichent. Ils sont capables de faire de belles pubs mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont concernés. L’argent, c’est le problème. L’argent a toujours guidé les gens. Changé les gens. Pour l’argent, ils seraient prêts à tuer, détruire. L’argent permet d’acheter du pouvoir. Ils (les personnes travaillant dans le « business du pétrole ») utilisent l’agent pour pousser les gens a sortir à sortir de la route ou pouvoir couvrir leurs erreurs. Il s’avère que ma compagnie a inventé une machine capable de filtrer à grande vitesse l’eau que cette industrie utilise pour traiter son pétrole.  On peut ensuite réutiliser cette eau sur des champs cultivés comme ça il n’y a pas de perte d’argent, de gaspillage ! Nous l’avons testé à Bakersfield ainsi quand dans le monde entier. Bref, j’ai toujours été intéressé par l’environnement. Ok, je n’ai pas toujours rencontré un énorme succès, j’entends financièrement parlant, mais un jour je suis sûr que ça deviendra rentable. Il arrivera un moment où je toucherai des dividendes et où je deviendrai incroyablement riche. Je prendrai alors mon argent et je détruirai alors à mon tour. (rires) Je ne peux pas croire que j’ai dit ça. Je plaisantais » !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.