Quelle époque éthique !

Ivoire : la Chine en posture de défense

La Chine annonce que fin 2017 toute activité commerciale autour de l’ivoire sera interdite. Les associations de défense des animaux applaudissent même si elles émettent quelques doutes.

crafts-735805_1280

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

 

La Chine qui représente le 1er marché mondial de l’ivoire veut mettre un point final au trafic sur son territoire à la fin de cette année.

C’est une formidable nouvelle ! Cela fait déjà quelques temps que la Chine s’émeut de ce trafic qui met en péril la survie des éléphants. Ils sont entre 20 000 et 30 000 à être tués chaque année pour leur défenses. Elle représente à elle seule 70% des transactions de l’ivoire et déjà en 2015 elle en a interdit l’importation mais on pouvait revendre de l’ivoire acheté avant 1989, conformément à la Convention sur le commerce des espèces menacées. A la fin de l’année 2017, ce seront donc la vente et la transformation d’objets en ivoire qui seront interdites et les ateliers de sculpture et magasins devront fermer leur porte. Les associations de protection des animaux dont le WWF ont évidemment applaudi la décision des deux mains !

Mais faut-il y croire ? Car la sculpture d’ivoire fait partie du patrimoine chinois, cela risque de favoriser la contrebande

Certains restent en effet sceptiques mais il faut bien faire avancer les choses ! Géo nous rappelle qu’en effet, environ 800 affaires de contrebande d’ivoire sont découvertes en Chine chaque année. L’agence chinoise chargée de surveiller ces trafics, l’Environmental Investigation Agency (EIA), est « très laxiste » lit-on dans Géo. N‘empêche, la Wildlife Conservation Agency se réjouit malgré tout car cette décision va fragiliser les trafiquants. L’ONG Traffic craint en effet une envolée des prix sous le manteau et une demande accrue. Le vrai souci est que Hong Kong, toute proche,  a annoncé vouloir cesser le trafic d’ivoire qu’en 2021 et pourrait en attendant devenir une plaque tournante de « blanchir » l’ivoire illégal. Autre cause d’inquiétude, la Chine continuera d’autoriser des ventes aux enchères de « reliques culturelles » en ivoire. Donc rien n’est simple et la situation ne va pas se résoudre en quelques mois mais les gouvernements commencent enfin à prendre le problème au sérieux et il faut surtout continuer d’informer les consommateurs car la plupart des amateurs chinois ignorent encore que les jolis objets en ivoire qu’ils achètent sont le résultat du massacre de ces animaux magnifiques et charismatiques. Oui, un éléphant ça trompe énormément, toujours !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone