Alimentation

Initiatives contre le gâchis : ne gâchons pas notre plaisir !

Gaspillage alimentaire, mauvaise gestion des produits, stockage… Le groupe Agrica souhaite promouvoir les idées et les actions des personnes qui luttent contre cette perte. L’association a créé cette année les trophées « gaspillage alimentaire, le temps des solutions ».

Digital Camera

Yolaine de la Bigne reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 !

Écoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique :

On en a déjà parlé mais c’est un des sujets du moment : le gaspillage. Vous nous parlez d’un prix pour mettre en avant des solutions.

Des initiatives qui permettront d’éviter les 1.3 milliards de tonnes d’aliments gaspillées chaque année selon la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), soit un tiers de la production alimentaire. Mauvaise gestion de la conservation et du stockage, date de péremption trop restreinte, consommateur mal informé, bref c’est la faute à tout le monde. D’où l’intérêt de ces 5 trophées attribués par AGRICA (groupe de protection sociale complémentaire dédié au monde agricole.)

Ils sont remis à des associations ou entreprises qui trouvent des solutions, vous nous donnez quelques exemples, en démarrant par le premier prix.

DSC07826L’association « Mille et un repas » a reçu 5000 euros pour sa démarche « Zéro-Gaspill’ » dans les cantines scolaires qui apprend aux élèves à être autonomes par toutes sortes de moyens : on ré-organise carrément les self-services par « carrés » (un pour l’entrée, un pour le plat, ect ) ce qui permet de ré-organiser le repas : un enfant n’a pas fini son entrée ? On ne lui donne pas de plats puisque ça veut dire qu’il n’a plus faim ! Les enfants se servent eux-mêmes pour apprendre à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et ils ont légumes à volonté. Par contre, ils choisissent 1 yaourt ou 1 fromage. Ensuite, ils débarrassent eux-mêmes ce qui leur permet de voir ce qu’ils ont laissé dans leur assiette et les déchets sont pesés. Bref une démarche vraiment complète !

Espérons qu’elle sera imitée dans de nombreuses écoles ! Les autres trophées sont aussi intéressants.

On retiendra les Paniers de la mer qui, avec des salariés en réinsertion, récupèrent des invendus dans les criées pour les livrer à des associations d’aide alimentaire en France. Comme dans le même genre avec les fruits et légumes dans les marchés, la tente des glaneurs de Caen. Dernier exemple astucieux, l’application mobile OptiMiam vous avertit que tel ou tel traiteur va brader des produits avant de les jeter, donc bonne affaire gourmande en perspective à prix réduit, miam !

Engie-300x180Cette chronique a été diffusée le 06 octobre sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lisa Charles

En école de journalisme, Lisa est passionnée de voyages, de musique et de sport. Après avoir visité les Etats-Unis et la Chine, elle se consacre à la photographie, voie qu’elle aimerait suivre une fois ses études terminées. Toujours de bonne humeur et plein de projets en tête, Lisa est à la recherche d’aventure.