Appel à idées :

Imaginez le littoral de 2070 !

Comment faire face à la montée des eaux et à l’érosion de nos côtes en 2070 ? Comment repenser notre urbanisme en bord de mer dans 50 ans ? Des zones côtières à l’intérieur des terres, toutes les parties de notre territoire ont leur part de responsabilité dans l’érosion du trait de côte. Jusqu’au 30 juin prochain, le ministère de l’environnement de l’énergie et de la mer lance un appel à idées sur le thème : « Imaginez le littoral de demain en 2070 ». Chacun peut y participer : le but est de faire émerger une dynamique citoyenne, créative et participative autour des enjeux environnementaux majeurs pour le littoral de ce 21ème siècle.

L1005512 - Ria d'Etel

Présentation de l’appel à idées « imaginez le littoral de demain en 2070 » qui s’adresse à tous les  français avec Pascale Got, députée de Gironde, co-présidente du Comité national de suivi du trait de côte.

Cette interview est à écouter en ce moment sur Radio Néoplanète le lundi à 1h15 et 11h15, le mardi à 14h15, le mercredi à 4h15 et 17h15, le jeudi à 20h15, le samedi à 9h15 et 23h15, le dimanche à 12h15.

En France pour faire face au phénomène de l’érosion, il existe le Comité national de suivi du trait de côte qui veille sur nos littoraux, très actif pour leur connaissance et leur protection. Celui-ci vient de réaliser la première cartographie de l’état du littoral français. Présentation du comité avec sa co-présidente Pascale Got, députée de Gironde.

Cette interview est à écouter en ce moment sur Radio Néoplanète le lundi à 18h15, le mercredi à 7h15 et 21h15, le jeudi à 00h15 et 10h15, le vendredi à 3h15 et 13h15, le samedi à 6h15 et 16h15, le dimanche à 19h15.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Bruno Lorenzi

Journaliste / reporter, passionné de musique et d’environnement. Il débute à la télévision en 1993 avant de se consacrer exclusivement au média radio en 2000, à Radio France. Il réalise des documentaires, reportages et magazines et conserve toujours son attachement au métier de journaliste en s’impliquant dans des causes choisies.