Cinéma :

Human, une fresque de l’humanité

Aujourd’hui Yolaine vous présente le nouveau film de Yann Artus-Bertrand qui sort demain et sera projeté aux Nations Unies à New-York. Vous l’avez vu et manifestement adoré!

511px-Yann_Arthus-Bertrand_portrait

 

Yolaine de la Bigne, reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 !

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

 

Texte de la chronique diffusée le 11 septembre 2015 sur Sud Radio:

Human est un grand film, plus qu’un film, une galerie de portraits de l’humanité. C’est un film artistique avec la patte d’Artus Bertrand, images magnifiques, paysages si graphiques qu’on croit que ce sont des œuvres d’art, musiques superbes, rythme très posé qui donne une ambiance grandiose et rend le message très efficace. Mais c’est aussi un film presque psychanalytique car entre ces images, défilent des gens de toutes sortes, tous âges, toutes nationalités qui parlent de leur vie, leurs souvenirs avec une intimité incroyable. Ce sont des heures d’interviews de plus de 200 afghans, maliens, français, ukrainiens etc… qui dressent une fresque de la splendeur et l’horreur de l’humanité, on parle de guerre, de vengeance, d’amour, de pauvreté, d’homosexualité, avec un défilé de regards, de sourires, de pleurs qui vous prennent aux tripes.

Ces témoins sont-ils filmés chez eux ?

Non, ils nous parlent face à face sur fond sombre ce qui permet de se concentrer sur leurs visages et leurs expressions et ce qui donne encore plus de profondeur à leur propos. C’est un grand film humaniste, je dirais même spirituel car la question qu’il pose c’est « quel est le sens de votre vie », certains tentent d’y répondre d’ailleurs et c’est ce que chacun d’entre nous ressent en voyant ce film de Yann Artus Bertrand qui nous rappelle à trois mois de la COP 21 que défendre la planète c’est aussi défendre l’homme. Et c’est se poser ces questions fondamentales, que l’on se pose depuis la nuit des temps : qui suis-je ? Qu’est-ce que je fais là ? Que dois-je faire pour être quelqu’un de bien ? Comment dois-je laisser cette planète à mes enfants ?

Cela donne en effet envie, on peut le voir où ?

Après la première, diffusée demain aux Nations Unies à New York, le film sera diffusé dans plusieurs salles en France ainsi que sur France Télévisions. A  noter que des « rencontres événements » organisées par GoodPlanet auront lieu au Grand Rex à Paris du 13 au 16 septembre. Quatre jours de projection sur grand écran et quelques making off en prime… Le public pourra également participer à plusieurs ateliers en payant une participation solidaire de trois euros seulement qui serviront à financer d’autres projets de GoodPlanet. Vous aurez toutes les infos sur le site de la fondation GoodPlanet, mais surtout ne le ratez pas, c’est un grand moment poétique et d’une certaine façon  philosophique !

 

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Pauline Oheix

En école de journalisme, Pauline est passionnée de voyage et de.... natation synchronisée. Tantôt au Viêt Nam, en Slovénie, au Canada, prochainement à Dublin, elle ne tient pas en place. Préserver la planète est un combat qui lui tient à cœur. A la fois sportive et rêveuse, à 20 ans, Pauline porte avec elle la joie de vivre et l'envie de découvrir les quatre coins du monde.