Interview :

Harrison Ford : « Nous sommes tous des Dark Vador en puissance »

A l’affiche du septième volet de la saga Star Wars, l’acteur Harrison Ford se soucie de l’avenir de la Terre pour la simple et bonne raison que sans elle, l’Homme n’a pas d’avenir. Sur Néoplanète, il rappelle donc que c’est à nous, humains, de prendre en main notre destin. Alors, que la force soit avec nous !

Harrison Ford_48

Ecoutez son interview :

Version écrite de la chronique :

Dans la saga des « Star Wars », on nous parle toujours de planètes étranges et lointaines au fin fond du système solaire. Nous aimerions nous focaliser quelques minutes sur notre Terre aujourd’hui. Un globe bleu qui souffre à cause du dérèglement climatique. Nous savons que vous êtes très impliqué dans la protection de l’environnement. Qui est d’après vous, le Dark Vador qui tue la planète de nos jours ?

Tous ! Nous sommes tous des Dark Vador en puissance. Il ne s’agit pas de pointer de l’index une personne en particulier. Ce n’est pas si simple ! Vous savez, nous vivons sur cette Terre depuis longtemps. Mais comparée à l’histoire de ce monde, à sa création, la présence humaine est à relativiser. Notre apparition est en effet bien récente comparée à la formation de la Terre. La Nature n’a pas besoin de nous pour survivre. Avec ou sans nous, notre planète continuera de vivre. Ce qui n’est pas le cas du genre humain. Nous avons besoin de la planète ! Dame nature nous fournit des services, des prestations gratuites, comme nettoyer et recycler l’air que nous respirons, créer de l’eau fraîche que nous buvons, absorber et garder le gaz carbonique dans les arbres, nous fournir du poisson grâce aux océans, de la nourriture fraîche, des pollinisateurs pour nos récoltes, etc. Elle ne pourra plus répondre à nos besoins si nous n’abordons pas les problématiques liées au changement climatique ! Notre intérêt, c’est donc que la Nature qui nous entoure soit en bonne santé ! Il faut que les gens comprennent que ce qui doit être fait, ce n’est pas juste pour les gentilles bestioles poilues ou pour vos opportunités de vacances, ou les plages adjacentes, mais parce que nous avons besoin de la Nature pour survivre.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Frank ROUSSEAU, grand reporter et pur produit de la mondialisation ! Elevé en partie en Afrique, au Canada, en Nouvelle Calédonie. Eduqué en France puis dans les Universités américaines, il se passionne ensuite pour l’histoire de l’art et celles de civilisations avant d’intégrer le Figaro Quotidien. Journaliste freelance, il partage désormais son temps entre l’oligopole de Los Angeles et un petit village des Yvelines…