Quelle époque éthique !

Guerre : des « robots tueurs » pourraient prendre le contrôle

artificial-intelligence-503600_1280La guerre par robots interposés non programmés par l’homme, ce n’est pas de la science fiction : à Davos, experts et responsables étaient tous d’accord, aujourd’hui on bombarde grâce aux drones, demain on fabriquera des robots tueurs qui décideront qui doit vivre et qui doit mourir.

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite, collaboration Nathalie Cayzac :

Au cours d’une table ronde consacrée à « l’avenir de la guerre » il y a une dizaine de jours au Forum Economique de Davos, experts et responsables se sont interrogés sur la place prépondérante des nouvelles technologies dans les combats avec notamment les « robots tueurs ».

On bombarde déjà par drones interposés et ces experts nous annoncent que le mouvement va se développer. La raison : les missions sont mieux assurées par les drones selon l’américaine Mary Cummings, ex-pilote de l’aéronavale américaine et professeur spécialisée dans l’interaction entre hommes et robots à l’université de Duke. Et d’ajouter « Israël a déjà annoncé son intention de remplacer tous ses pilotes par des robots, et aux États-Unis, des généraux ont assuré que le dernier pilote de chasse de l’histoire de l’armée de l’air américaine est déjà né ». Bientôt tous les pilotes seront donc des robots, une évolution inéluctable selon la ministre néerlandaise de la Défense, Jeanine Plasschaert qui a aussi prédit des problèmes éthiques et de contrôle car « nous allons être confrontés à des systèmes d’intelligence artificielle capables de modifier en cours de mission leurs propres règles d’engagement ».

Ce qui veut dire qu’à terme, si on laisse faire, des robots pourraient décider tout seuls de leurs frappes sans être téléguidés par les humains comme aujourd’hui ?

La guerre par robots programmés interposés qui décideraient qui tuer et qui sauver, cela fait froid dans le dos. En juillet 2015, déjà, plus de 1000 experts en robotique et intelligence artificielle ainsi que des intellectuels et philosophes ont signé et fait circuler sur le Net une lettre mettant en garde contre la « course au développement d’une intelligence artificielle militaire » et les « robots tueurs ». Leur proposition : l’interdiction de l’utilisation militaire de l’Intelligence Artificielle tout comme on a interdit l’utilisation d’armes chimiques et biologiques dans les traités internationaux. Ça n’arrêtera pas sans doute les va-t’en-guerre mais vous avez une meilleure idée ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone