Grenoble, nouveau laboratoire urbain écologique ?

A la tête d’un « projet pour tous qui dépassé les étiquettes », Eric Piolle a été élu maire de Grenoble en 2013. Il a déjà imprimé sa marque sur la ville sur plusieurs dossiers chauds, en particulier à travers la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) dans un sens plus écologique. Rencontre.

Telepherique_bas_Grenoble

Rompre avec la logique des grandes tours en limitant la hauteur des bâtiments, se réapproprier l’espace public grâce à plus de végétalisation et moins de publicité, mettre en place des champs d’exclusion d’ondes électromagnétiques… Quels sont les chantiers voulus par Eric Piolle ?

Le contrat avec Decaux, portant sur 200 m2 de panneaux publicitaires, a été arrêté au profit de l’affichage associatif et des commerces locaux. Ecoutez le maire de Grenoble, Eric Piolle, qui parle aussi des tarifs de l’eau et de démocratie locale participative, « levier pour transformer la ville, grâce à des ‘conseils citoyens’ indépendants ».

Avec 8 000 habitants au km2, comment relever le défi climatique et « retrouver un lien avec la nature » ? Ecoutez le maire de Grenoble qui a en autres stoppé le chantier d’une tour de 100 m de haut.

Eric Piolle (YL)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.