Comment rendre un campus plus vert ?

Le prix du public : Qui miel me suive ! Développé par les étudiants de la Faculté de Pharmacie de Nancy
©wikicommons

Le concept : Installer des ruches sur ou à proximité du campus. Le but : Montrer l’importance et l’influence des abeilles sur nos vies en essayant de les accueillir en ville.

La technique : « Ces ruches seront munies de dispositifs permettant de réaliser des statistiques quant à la vie des abeilles en ville et l’impact sur la production de miel. » Ils souhaitent démontrer que « l’accueil d’abeilles en ville peut permettre de limiter leur disparition. »

Le grand plus : La disparition des abeilles est un vrai problème actuel. Elles sont indispensables à notre éco-système. Elles se chargent, en grande partie, de la pollinisation des fleurs. Sans elles, les fleurs sont déréglées. Si les abeilles venaient à disparaître, l’impacte sur la nature serait considérable. Un site internet offrira avis et conseils pour les particuliers qui souhaitent suivre le bon exemple de ces jeunes. Ils pensent également développer une application Smartphone spécialisée dans les produits issues des ruches. L’idée dépasse le cadre de la faculté.

Tous ces projets ont été fait avec enthousiasme et le jury a parfois eu du mal à choisir entre toutes les idées originales et durables. Ce qui revient souvent c’est l’avancée écologique et l’espoir que véhicule les étudiants. Aurore Klepper, responsable du pôle Mobilité Durable de Fondaterra et Catherine Moulin, Directrice Santé et Environnement chez SFR, nous ont livré leurs impressions sur l’édition 2013 du Challenge GreenTIC Campus. Pour retrouver leurs interviews, c’est en page 6.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Barbara Krief

Journaliste pour Le Plus de L'Obs, Barbara Krief continue d'écumer les festivals engagés pour Néoplanète. Retrouvez-la sur Twitter @KriefB.