Fukushima, et après ?

La journaliste Marie-Monique Robin a réalisé le film « Terres souillées », un documentaire dans lequel elle suit trois familles de paysans japonais qui subissent encore les effets de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Alors qu’en France leur situation ne font plus notre actualité, là bas, certains japonais, connaissent une réalité plus que difficile. Des terres sont contaminées condamnant ainsi des exploitations agricoles et des fermes. Certains des paysans sont contraints de partir alors que d’autres se donnent la mort. Une population qui s’inquiète, un gouvernement qui semble être dans le déni, tout porte à croire que la catastrophe a laissé derrière elle, un pays dans l’incertitude. Comment ces paysans qui ont toujours pratiqué une agriculture biologique pourront continuer à remplir leur mission séculaire : celle de nourrir leur concitoyens ? Écoutez notre interview pour un état des lieux du Japon après le désastre causé par la catastrophe nucléaire survenue il y a bientôt deux ans.

Dans cette première partie de l’interview, Marie-Monique Robin nous donne son avis sur le traitement médiatique de l’après « Fukushima ». Avons-nous oublié la catastrophe nucléaire ? Et si nous nous désintéressions du sort de ces milliers de paysans ? Écoutez : (6’15)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/12/Traitement-mediatique-fukushima.mp3|titles=Traitement mediatique fukushima]

 

 

Découvrez page 2, les raisons qui l’ont motivé à réaliser son documentaire !

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone