Femme de combat :

Feriel Berraies Guigny reçoit le Prix de l’Action Féminine

Feriel Berraies Guigny a reçu le Prix de l’Action Féminine 2015 de l’Union des Femmes Africaines. Livres, magazines, défilés de mode éthique… cela fait plus de 15 ans que cette franco-tunisienne se bat pour la cause des femmes et des enfants en Afrique. 

Feriel Berraies Guigny ©Titan Vision Photography
Feriel Berraies Guigny ©Titan Vision Photography

Ecoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 13h30, 16h30, 19h45, 23h45 et 03h30 !

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique :

Une femme vient de recevoir un prix pour son engagement envers les autres femmes africaines, qui est-ce ?

C’est Feriel Berraies Guigny. Elle a reçu le Prix de l’Action Féminine 2015 de l’Union des Femmes Africaines, une ONG qui travaille sur les relations, la paix et l’égalité de traitement des femmes en Afrique. Cela fait plus de 15 ans que cette franco-tunisienne se bat pour la cause des femmes et des enfants, et spécialement en Afrique. Son parcours est très riche. Criminologue de formation, ancienne diplomate tunisienne, journaliste, militante, elle a publié en Août un essai sur  « Enfance et Violence de Guerre » aux éditions l’Harmattan, résultat de 7 ans de recherches sur les traumatismes infantiles et le passage à l’acte des enfants instrumentalisés par la guerre.

Elle est typique de toutes ces femmes de la mouvance du Printemps Arabe, non ? 

En effet, et justement en 2011, à la suite du Printemps Arabe, elle s’est lancé dans la mode éthique pour aider les femmes de la région du Sahel et militer en beauté pour le mieux vivre ensemble du Nord au Sud.  Elle a créé United Fashion For Peace, qui a organisé une Caravane de Mode pour la paix à l’international et des défilés de mode au Burkina Faso ou à Paris afin de faire connaître des créateurs de France, du Niger, du Burkina Faso, d’Egypte, du Maroc, d’Afrique du Sud ou du Cameroun.  Des créateurs qui obéissent à une certaine éthique donc utilisant des matières naturelles, fabriquées dans des conditions correctes, etc.

Elle est hyper active ! Comment peut-on voir tout son travail ?

Unitel Fashion For Peace est aussi un magazine en ligne qui veut « célébrer une planète éthique » et propose de nombreux articles avec des conseils en mode éthique mais aussi en beauté éthique, en gastronomie, en higt tech… C’est une journaliste au départ qui avait d’ailleurs créé le magazine panafricain féminin « New African Woman », aujourd’hui connu sous le nom de « Femme Africaine ». C’est en 2013 qu’elle a tout quitté pour une carrière de militante, merci à elle car les femmes africaines en ont bien besoin !

585Cette chronique a été diffusée le 19 février sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.