série végane :

Êtes-vous antispéciste ?

Le journaliste Aymeric Caron a publié un livre aux éditions Don Quichotte qui cartonne : « Antispéciste ». Mais qu’est-ce que ce terme signifie exactement ? L’êtes-vous ?

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 7h52 du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 11h30, 13h30, 16h30, 19h45, 23h45 et 03h30 !

Version écrite :

C’est un mouvement de pensée qui va plus loin encore que l’humanisme puisqu’il lutte pour que toutes les espèces sensibles, qu’elles soient humaines ou animales, soient respectées de la même façon, qu’aucune espèce ne soit emprisonnée, torturée, exploitée et tuée. Cela peut sembler être une utopie mais dans ce livre choc brillant et documenté, Aymeric Caron fait le parallèle avec l’esclavage. L’interdiction de l’esclavage qui nous semble une évidence aujourd’hui ne s’est pas faite facilement. Il a fallu des siècles de combats et de débats pour reconnaître que les hommes sont égaux devant la loi quelque soit leur couleur ou leur sexe. Pour les antispécistes, après le règne de l’homme blanc, l’humanité a progressé, elle a aboli l’esclavage, reconnu les droits des minorités, des femmes, des homosexuels, aujourd’hui elle doit reconnaître aussi ceux des animaux.

Vu l’exploitation animale d’aujourd’hui, c’est une pensée qui pourrait se concrétiser un jour ?

Toutes les utopies semblent impossibles et certaines deviennent des réalités mais Aymeric Caron parle des animalosceptiques, comme il y a eu les climatosceptiques. Ces derniers n’existent quasiment plus, les animalosceptiques seront donc peut-être aussi en voie de disparition dans quelques années car l’opinion publique évolue très rapidement sur le sujet, il suffit de voir l’émotion provoquée par la mort du lion Cécil ou les images des  abattoirs par L214. Et puis la crise écologique nous fait comprendre que l’homme a besoin des animaux pour survivre. Aymeric Caron donne l’image de Superman qui est antispéciste. Puisqu’il sauve tout le monde, hommes et animaux car « l’entraide est plus bénéfique que la compétition ».

C’est une remise en cause de nombreuses bases de nos sociétés

D’ailleurs son livre est presqu’un livre politique avec des propositions décoiffantes ; supprimer le poste de président de la république qui ne sert à rien, dé-professionnaliser nos élus qui garderaient leur métier et n’effectueraient que des mandats uniques et courts ce qui leur permettraient de prendre des mesures courageuses plutôt que d’être obsédés par leur carrière politique. Aymeric Caron est même assez critique vis-à-vis de Nicolas Hulot qui malgré son engagement continue de prôner une écologie centrée sur l’homme. C’est un livre passionnant car, dans la continuité d’autres intellectuels notamment en Asie, il remet en question la toute puissance de l’homme qui doit redevenir humble et retrouver sa place parmi les autres créatures de la planète. Un magnifique sujet de philo !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.