Quelle époque éthique !

Équitable : faut que ça brille !

gold-background-1126926_1280L’or n’est pas une matière éthique ! Mais il existe un or équitable labellisé venant de coopératives minières respectueuses des droits du travail et de l’environnement ; vous pouvez foncer pour vos cadeaux précieux !

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

On continue, à l’approche de Noël, à nous intéresser aux cadeaux et quand on dit cadeau, on dit un peu, beaucoup bijoux… Et les bijoux en or ont souvent nos préférences ! Sauf que l’or n’est pas tout à fait une matière éthique

L’activité minière aurifère artisanale fait travailler 15 millions de mineurs et fait vivre autour de 60 millions de personnes dans 50 pays à travers souvent les régions les plus pauvres du monde. Des territoires sont victimes d’exploitation économique, de corruption, d’atteinte aux droits de l’homme, de travail des enfants, mais aussi de risques sanitaires et environnementaux. Les rejets de mercure, cyanure et autres substances toxiques liés à l’extraction du métal jaune causent de graves pollutions de l’air, des sols et des eaux et sont la cause évidemment de nombreuses pathologies sur les mineurs et les populations, les déchets toxiques étant pour la plupart rejetés dans les cours d’eau alentour. Les technologies employées sont souvent rudimentaires et les conditions de travail dangereuses. Ça c’était le constat global avant 2007. Car en 2007, a été lancé par l’Alliance for Responsible Mining (ARM) un programme visant à former et soutenir des exploitations minières responsables qui appliquent des standards écologiques, humains et sociaux. Ce programme a donné lieu à un label en 2014, le Fairmined, garant d’un or éthique sortant de ces mines plus respectueuses.

Et comment fonctionnent ces mines labellisées ? Sont-elles nombreuses ?

Contrairement à de nombreuses mines, celles-ci sont légales, organisées par et pour les mineurs eux-mêmes, sous formes de coopératives. On y respecte les droits de l’homme et du travail international. On y applique les critères du commerce équitable c’est-à-dire un juste prix et des garanties d’achat à l’année permettant aux mineurs d’investir et de se projeter dans l’avenir. Aujourd’hui 10 mines seulement ont obtenu le label Fairmined, au Pérou, en Bolivie, en Colombie et en Mongolie, et une cinquantaine sont en cours de transformation et de certification. On le voit, le chemin est long et parsemé d’embûches. Il n’empêche, c’est un immense progrès. Et nous alors ? Il suffit de vérifier que l’or que l’on achète est certifié équitable auprès des bijoutiers et joailliers valorisant le label Fairmined. Le Noël n’en sera que plus brillant !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.